Affordable Access

Volatilité des cours du bois par essence et qualité : perspectives pour la gestion forestière

Authors
  • Chevalier, H.
  • Gosselin, M.
  • Costa, Sebastian
  • Bruciamacchie, M.
  • Paillet, Y.
Publication Date
Jan 01, 2011
Source
HAL
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

La gestion d'un patrimoine forestier implique des choix dont l'un des plus déterminants est celui du terme de production : quand couper ses arbres ? Exprimé en âge ou en diamètre d'exploitabilité, le terme de production est évidemment fonction de l'essence considérée et des perspectives d'accroissement en valeur (des arbres ou des peuplements). Mais il dépend également du marché financier : le cours du bois subit en effet des variations annuelles susceptibles d'affecter la rentabilité de la propriété. Le propriétaire peut aussi tirer profit de cette variabilité en choisissant de vendre ses bois à un moment où le cours est élevé ou, au contraire, de différer la vente de quelques années si le cours est bas, en faisant le pari que le cours remontera à l'avenir. Le bois, parce qu'il n'est pas une denrée périssable, autorise cette souplesse de gestion, limitée bien sûr par les contraintes d'exploitation et les besoins en trésorerie. Cet article constitue une première approche de la comparaison de la volatilité des cours du bois, qui est une mesure utilisée pour traduire l'instabilité du cours (ou prix unitaire de vente) d'une essence. Il traitera successivement de la méthode de calcul de la volatilité, de l'ordre de grandeur de la volatilité observée des cours du bois en fonction de la période choisie, de l'essence et de la qualité, et enfin de la façon dont cette mesure peut être un critère dans les choix de gestion forestière.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times