Affordable Access

Visions de la pratique juridique en Angleterre à la fin du XIVe siècle : le procès de Wrong dans Piers Plowman

Authors
Publication Date
Source
HAL-SHS
Keywords
License
Unknown
External links

Abstract

Parmi les poèmes allitératifs anglais du XIVe siècle qui s'intéressent aux problèmes de la société de leur temps, certains, et notamment Piers Plowman de William Langland, abordent fréquemment les domaines du droit et de la justice. Ceux-ci ont souvent été appréhendés par les érudits en tant que partie d'une étude globale de la conception du gouvernement par les poètes, ou en tant que métaphore d'interrogations plus générales sur le salut. Mais dans une perspective historique, il convient également de s'interroger sur le traitement concret du fonctionnement du droit et de la justice - notamment royale - par les poètes et sur ce que cela peut nous apprendre de leurs perceptions du système juridique anglais. Ce dernier était alors en butte à de nombreuses critiques provenant d'horizons différents et l'étude des convergences et divergences de ces différentes critiques s'avère très riche. Il importe notamment de faire la part entre les stéréotypes littéraires, très importants dans ces domaines, et une approche plus exacte du fonctionnement contemporain du système par les poètes. Pour ce faire, un exemple précis a été envisagé, pris dans le passus IV de Piers Plowman, qui met en scène un procès de manière approfondie. Il suggère que l'intérêt de Langland pour la pratique de la justice - en particulier la justice royale - n'apparaît pas comme un élément désincarné et stéréotypé, mais bien comme un élément d'une évolution plus générale.

Statistics

Seen <100 times