Affordable Access

Vers une industrie des matières plastiques circulaires à faible émission de carbone

Authors
  • Krawczak, Patricia
Publication Date
Jun 01, 2023
Source
HAL
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Le rapport "ReShaping Plastics" (https://www.systemiq.earth/reshaping-plastics/) paru en 2022 a vocation à aider les dirigeants et les décideurs à identifier des voies efficaces pour tendre vers une industrie des plastiques hautement circulaire et neutre pour le climat en Europe, en se concentrant sur les principaux secteurs utilisateurs de matières plastiques (emballages, articles ménagers, automobile et bâtiment). Dans les faits, la filière industrielle européenne des plastiques est d’ores et déjà en train de s’adapter pour relever les défis de l'atténuation des changements climatiques et de la circularité, mais hélas pas encore assez vite pour s'aligner sur les objectifs des accords de Paris et de Glasgow sur le climat. Pour réduire significativement les déchets à éliminer et les émissions de gaz à effet de serre, les solutions amont et aval apparaissent complémentaires et plus efficaces lorsqu'elles sont déployées conjointement. Selon le scénario de circularité développé dans l'étude "ReShaping Plastics", d'ici 2050, l’industrie des plastiques pourrait atteindre 78 % de circularité - 30 % de déchets évités grâce à la réduction et à la substitution des matériaux utilisés et 48 % de déchets recyclés (27 % via un recyclage mécanique et 21 % via un recyclage chimique vers de nouvelles matières plastiques) - laissant un taux résiduel de 9% seulement dans les décharges et les incinérateurs.Même si la quantité de déchets plastiques recyclés ne cesse d'augmenter, des difficultés restent à surmonter s’agissant de la qualité des plastiques recyclés, constituant autant de verrous à lever pour les communautés industrielles et scientifiques. Des efforts considérables sont actuellement consacrés à l'amélioration du tri des déchets plastiques. Par exemple, l'imagerie et l'intelligence artificielle (IA) peuvent améliorer les systèmes de tri généralement basés sur la technologie de la lumière proche infrarouge. L'apprentissage profond (deep learning) basé sur les réseaux de neurones est de plus en plus utilisé pour détecter et séparer des fractions qui étaient auparavant difficiles à trier. Outre l'IA, la digitalisation et l'automatisation peuvent également contribuer à augmenter les performances des machines de tri. Les complexes multi-couches, les contaminants, les encres et les odeurs dans les déchets plastiques restent par ailleurs encore des problèmes délicats, même si un certain nombre de projets de R&D ont été menés à bien pour délaminer, désencrer et éliminer les composants volatils, et désodoriser les recyclats pendant le compoundage par extrusion.En complément du recyclage mécanique, le recyclage chimique est également de plus en plus mis en avant, avec des investissements importants tant de la part des grands acteurs de l’industrie des matières plastiques que de startups innovantes dans ce domaine. Le recyclage chimique (e.g. dépolymérisation, dissolution, solvolyse, pyrolyse, décomposition enzymatique…) est une solution potentielle pour les gisements de déchets plastiques particulièrement difficiles à gérer, notamment pour les emballages alimentaires.Ainsi, une industrie des plastiques à émissions nettes nulles (net-zero) semble atteignable, pour le moins en Europe, sous réserve de mobiliser tous les acteurs de la chaîne de valeur.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times