Affordable Access

Validation d'un modèle de stress psychosocial chronique chez le porc

Authors
  • Menneson, Sophie
  • Ménicot, Samuel
  • Fau, Alexandre
  • Noirot, Virginie
  • Etienne, Pierre
  • Coquery, Nicolas
  • Val-Laillet, David
Publication Date
Jun 19, 2018
Source
HAL-Rennes 1
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Le stress chronique est un problème majeur chez l'Homme, compte tenu de ses répercussions sur la santé(anxiété, dépression, maladies inflammatoire, etc.). En élevage, le bien-être et la santé des animauxsoumis à de multiples situations stressantes sont également altérés. En outre, le porc représente unmodèle préclinique privilégié pour étudier certains troubles. Afin de tester l'efficacité de nouvellessolutions préventives et/ou curatives, notamment par le biais de l'alimentation, il est nécessaire dedisposer d'un modèle de stress chronique favorisant l'émergence de symptômes anxiodépressifs.36 porcs ont été exposés pendant 7 semaines à un stress psychosocial combinant l'isolement , l'absenced'enrichissement et l'imprédictibilité de l'environnement (stimuli sonores et visuels aléatoires). Troisgroupes ont été étudiés: non stressé, hébergé par paires avec enrichissement de milieu (S-), stressé (S+)et stressé traité par un antidépresseur, la fluoxétine (S+F). Un test de contention évaluant l'état derésignation des animaux, ainsi que des mesures de cortisol salivaire, de glycémie et d'activité dumicrobiote intestinal ont été réalisés.A partir d'un mois, les animaux stressés avaient un poids corporel plus faible que les non stressés (5-/5+,p=0.054, 5-/5+F, p=0.008). Lors de la contention, le groupe S+ tendait à être plus résigné que les autres(5-/5+, p=0.077). Le groupe S+ avait un taux de cortisol sali- vaire supérieur aux autres (S-/5+, p=0.075,5+F/S+, p=0.035). La glycémie était augmentée chez les animaux stressés (5-/5+, p= 0.049, S-/5+F,p=0.018), alors que l'activité du microbiote était réduite (acides gras à courtes chaînes fécaux : 5-/5+, p=0.022).Nous avons pu valider notre modèle de stress chronique chez le modèle porcin par un large éventail detests utilisés en préclinique pour étudier le stress chronique et la dépression. Celui-ci pourra être utilisépour explorer des pistes thérapeutiques via, par exemple, l'utilisation d'additifs alimentaires avec depotentiels effets anxiolytiques et/ou antidépresseurs.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times