Affordable Access

Une sépulture d’un guerrier du Xème siècle : étude paléotraumatique et du mobilier d’accompagnement au moyen de l’imagerie par rayons X

Authors
  • Bédécarrats, Samuel
  • Livet, Jérôme
  • Rérolle, Charlotte
  • Truc, Marie-Cécile
  • Chimier, Jean-Philippe
Publication Date
Mar 15, 2024
Source
HAL-Descartes
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Une sépulture du Xème siècle a été retrouvée à l'occasion d'un diagnostic d’archéologie préventive réalisé en 2019 à Buzançais (Indre). Cette sépulture isolée est contemporaine des premières occupations domestiques du site. Elle accueille les restes d’un individu masculin adulte présentant de nombreuses modifications osseuses et inhumé avec un couteau le long de son bras gauche. L’étude de cette sépulture a été l’occasion de mettre en place un protocole de reconstruction paléotraumatique en anthropologie virtuelle et de combiner les expertises en imagerie, étude du mobilier et conservation-restauration des membres de l’équipe pour caractériser le couteau dont la conservation ne pourra être assurée sur le long terme.L’individu présente un traumatisme perforant sur son pariétal gauche, une fracture à la base de son capitatum droit, des insertions en fosse de son ligament costoclaviculaire gauche et de son biceps brachial droit ainsi que de nombreuses atteintes articulaires dégénératives au niveau des côtes et de l’extrémité sternale de sa clavicule gauche. L’examen macroscopique du crâne, combiné à une analyse en imagerie par rayons X, retient un caractère circum mortem du traumatisme ; ce dernier ayant pu causer le décès de l’individu. Par ailleurs, des reconstructions 3D de dynamiques paléotraumatiques, s’appuyant sur les typologies des armements de l’époque, ont amené à privilégier l'hypothèse d'un traumatisme impliquant une pointe de flèche. Les modifications des enthèses sont, quant à elles, compatibles avec des activités répétées de flexion du coude droit et des sollicitations importantes de l’épaule gauche. Cet individu serait donc décédé de manière violente et aurait été impliqué dans des activités exposant à des risques particuliers de violence.L’analyse du couteau, toujours appuyée d’acquisitions CTscan et de reconstructions 3D, est en cours et relève le caractère inhabituel de ce type de dépôt pour la région à la période considérée. L'étude conjointe du contexte archéologique, des atteintes et du couteau accompagnant le défunt conduit à l’hypothèse selon laquelle l’individu inhumé aurait été un représentant de l'élite guerrière du milieu du Moyen Âge.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times