Affordable Access

Tumeurs épithéliales de l’ovaire : préservation de la fertilité. Article rédigé sur la base de la recommandation nationale de bonnes pratiques cliniques en cancérologie intitulée « Conduites à tenir initiales devant des patientes atteintes d’un cancer épithélial de l’ovaire » élaborée par FRANCOGYN, CNGOF, SFOG, GINECO-ARCAGY sous l’égide du CNGOF et labellisée par l’INCa

Authors
  • Uzan, C.
  • Courbiere, B.
  • Chabbert-Buffet, N.
Publication Date
Feb 01, 2019
Source
HAL-UPMC
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

ObjectifsÉtudier les modalités et stratégies de préservation de la fertilité pour une femme jeune en cas de cancer de l’ovaire stade I en vue d’émettre des recommandations à l’usage des praticiens.MéthodesRecherche bibliographique en langue française et anglaise effectuée par consultation de la base de données PubMed entre 2005 et 2017, selon les équations de recherche prédéfinies.RésultatsIl est recommandé d’informer les patientes atteintes d’un cancer de l’ovaire de stade IA en âge de procréer sur les possibilités d’un traitement conservateur (Grade C), cette stratégie étant associée à un risque de récidive compris entre 6 % et 13 % au niveau de l’ovaire controlatéral. Un traitement chirurgical conservateur de l’utérus et de l’annexe controlatérale après annexectomie unilatérale peut être proposé pour un cancer de l’ovaire stade IA de bas grade chez une femme en âge de procréer, à la condition d’une stadification négative (péritonéale et ganglionnaire complète pour toutes les histologies et associée à un curetage utérin pour les sous-types histologiques endométrioïde et mucineux) (Grade C). Pour le cas particulier du cancer ovarien mucineux expansif, la stadification ganglionnaire n’est pas nécessaire. Une information sur le risque de récidive compris entre 6 % et 13 % au niveau de l’ovaire controlatéral est recommandée en cas de souhait de préservation de la fertilité (Grade C). Une évaluation de la balance bénéfices/risques d’une chirurgie conservatrice est recommandée sur une anatomopathologie définitive de façon multidisciplinaire entre oncologues (médical et/ou chirurgical) et un médecin de la reproduction (Grade C). En l’absence de données, aucune recommandation ne peut être formulée sur la stratégie d’annexectomie bilatérale avec préservation de l’utérus en vue d’un don d’ovocytes dans le cadre des cancers épithéliaux de l’ovaire de stade 1A de bas grade. Une annexectomie bilatérale avec préservation utérine peut être proposée afin d’envisager ultérieurement une grossesse par don d’ovocyte pour un cancer séreux, mucineux ou endométrioïde de l’ovaire de stades FIGO IA de haut grade ou FIGO IC1 ou IC2 de bas grade (Grade C). La préservation utérine et annexielle controlatérale peut être discutée au cas par cas en réunion de concertation pluridisciplinaire de tumeurs rares pour un cancer à cellules claires de stade I.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times