Affordable Access

Transitions agraires au sud de Madagascar : résilience et viabilité, deux facettes de la conservation : actes du séminaire de synthèse du projet FPPSM

Authors
  • Randrianarison, A.
  • Razanaka, S.
  • Rakotoarimanana, V.
  • Buttler, A.
  • Carrière, Stéphanie M.
  • Hervé, Dominique
Publication Date
Jan 01, 2015
Source
Horizon Pleins textes
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

La pratique de l'abattis-brûlis domine la partie Est de Madagascar où les forêts ombrophiles et les recrus âgés sont coupés et bru lés pour une mise en culture temporaire. Après abandon de la culture, la régénération de la forêt se fait spontanément. La dynamique de la composition floristique des recrus forestiers est étudiée dans le corridor forestier humide de Ranomafana-Andringitra occupant les 2 étages altitudinaux de basse et moyenne altitude. L'indice de Ro est calculé sur trois sites, deux à moyenne altitude sur le versant ouest et un à basse altitude sur le versant est, pour évaluer l'affinité floristique entre les sites. Les espèces caractéristiques des sites sont identifiées avec une analyse factorielle de correspondances et les espèces caractéristiques de chaque classe d'âge d'abandon des recrus forestiers, avec une analyse canonique de correspondances. Les résultats montrent que la richesse floristique des recrus forestiers est variable selon l'âge d'abandon. La richesse spécifique la plus élevée est enregistrée dans les classes d'âges entre 11 et 20 ans. La dominance des espèces pionnières dans les jeunes recrus inhibe l'installation d'autres espèces. La régénération des forêts humides de l'Est de Madagascar est ainsi ralentie par la dominance des espèces pionnières. A la suite du dépérissement progressif de ces espèces pionnières, après 10 ans d'abandon, la régénération reprend son cours naturel.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times