Affordable Access

Transitions agraires au sud de Madagascar : résilience et viabilité, deux facettes de la conservation : actes du séminaire de synthèse du projet FPPSM

Authors
  • Ravonjimalala, H.R.
  • Razanaka, S.
  • Randriambanona, H.
  • Hervé, Dominique
  • Rakotondraompiana, S.
Publication Date
Jan 01, 2015
Source
Horizon / Pleins textes
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

L'objectif majeur de l'instauration en 2007 du statut d'aire protégée, pour la forêt de Mikea dans la sud-ouest de Madagascar, concerne l'arrêt, sinon la réduction de la déforestation pour la culture de maïs sur abattis-brûlis, qui s'y est développée depuis le "boum du maïs" dans les années 80. L'impact de cette mesure est apprécié cinq années après l'application de cette décision de protection. La Commune rurale d'Analamisampy, étudiée comme zone test par le programme GEREM (Gestion des Espaces Ruraux et Environnement à Madagascar) de 1986 à 2001, a été étudiée à nouveau dix ans plus tard dans le cadre du programme MEM (Modélisation pour l'Environnement à Madagascar), afin de comparer l'évolution de la déforestation entre les deux périodes, pré-aire protégée (1986-2005) et post-aire protégée (2008-2010). Les images SPOT 5 de 1997, 1999 ou 2001, 2009 et les images LANDSAT 7 TM de 2005, 2008 et 2010, ont été traitées selon la méthode de classification non paramétrique du SVM (Séparateur à Vaste Marge), pour suivre l'évolution de la déforestation, le front de déforestation et les mosaïques de cultures-recrûs. Plusieurs points d'observation de l'état d'occupation du sol en 2011, répartis selon l'importance des classes, ont été utilisés pour valider les résultats des classifications. La matrice de confusion correspondante à la classification présente une précision globale de 95 % et un indice de Kappa de 93 %. Bien que la forêt de Mikea continue de reculer malgré l'instauration du statut d'aire protégée, on constate que la vitesse de déforestation a diminué de 5,58 ha/an entre 1999 et 2005 à 3,01 ha/an entre 2005 et 2008 et 2,96 ha/an, entre 2008 et 2010. La réduction de la déforestation concerne le front de défrichement. On constate la disparition progressive des fragments forestiers en dehors de l'aire protégée entre 2005 et 2010.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times