Affordable Access

Techniques alternatives au désherbage chimique en arboriculture fruitière

Authors
  • Hardy, Aude
Publication Date
Jan 01, 2019
Source
ProdInra
Keywords
Language
French
License
Green
External links

Abstract

Le contexte de suppression prochaine du glyphosate et les enjeux liés à la réduction de l’usage des pesticides poussent la profession arboricole à s’intéresser à des pratiques alternatives au désherbage chimique. La question des adventices se pose particulièrement pour le rang, c’est-à-dire la ligne formée par les arbres. Il existe de nombreuses alternatives aux herbicides dont le travail du sol, l’enherbement total et le paillage plastique or peu de données sont disponibles sur les déterminants et les coûts de ces alternatives. Une enquête en ligne a été diffusée à l’automne 2018 à l’échelle nationale. Nous avons analysé les réponses de 62 arboriculteurs puis réalisé des entretiens semi-directifs chez 15 d’entre eux (Sud-Est de la France) et une évaluation technico-économique de leur pratique alternative de gestion du rang. A partir des données collectées nous avons évalué les coûts de mise en oeuvre par l’agriculteur de ces pratiques alternatives et du temps de travail consacré. Il en ressort que les pratiques alternatives sont principalement adoptées par anticipation de la réglementation ou dans une logique de conversion à l’AB. Le matériel agricole est un déterminant décisif dans le choix de la pratique. Un système d’irrigation compatible avec le passage d’outils et l’âge du verger (en lien avec les racines superficielles et la vigueur) sont aussi des éléments importants évoqués par les arboriculteurs.[br/] Il existe une grande variabilité de mise en oeuvre du désherbage mécanique et de l’enherbement total. Cela varie selon le nombre de passages par an, l’âge des vergers, mais aussi les outils et les espèces et ce dans des exploitations ayant des modes de commercialisation, des surfaces et des systèmes de production variés. Cette diversité d’implémentation se reflète dans les résultats technico-économiques qui sont hétérogènes, même si on peut noter que l’achat du matériel et la main d’oeuvre sont toujours les postes les plus coûteux pour les trois pratiques alternatives étudiées. Les résultats montrent notamment que certaines mises en oeuvre des pratiques alternatives présentent un coût proche de celui du désherbage chimique. Le temps de travail est variable selon les itinéraires techniques mais de façon générale supérieur au temps nécessaire pour désherber chimiquement. / With the upcoming restrictions concerning glyphosate and the development of sustainable production systems, fruit producers are expected to implement non chemical weed management options and reduce their dependency on herbicides. The area under the tree row is the most difficult to manage. Weed management practices include tillage, cover crops and plastic mulch. However, there is a lack of knowledge regarding the costs of these practices and their major determinants. An online survey was conducted in the fall of 2018 to investigate the weeding practices in orchards in France. The answers of 62 orchard farmers were examined before conducting 15 semi-structured interviews (in the South East of France) to understand their weed management practices. The data collected was analyzed to gain insight into the costs and the workload. Growers mainly adopt non chemical weeding strategies to comply with the fore coming regulations or when converting an orchard to organic agriculture. Farm equipment is a critical factor affecting the choice of weeding practices. Irrigation system and tree age (linked to root establishment and tree health) are also important considerations mentioned by the growers. Within mechanical tillage and mowed grass cover, a wide range of weed control practices was studied. The implementations differ greatly concerning the number of machinery passes, the orchards’ ages but also the farming tools and the fruit species. This diversity was noticed on farms with different marketing choices, overall areas and agricultural systems. The figures concerning the costs and the working times show heterogeneous results. Nevertheless, for the three alternative practices, the most expensive elements are the equipment and the labour force. In some cases, the overall costs are comparable to those of chemical weeding. Weeding times vary but are generally longer than with chemical strategies.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times