Affordable Access

Surfing évalue le potentiel anti-inflammatoire des produits laitiers fermentés.

Authors
  • Jan, Gwenael
Publication Date
Jan 01, 2011
Source
HAL-UPMC
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Nutrition-SantéSurfing évalue le potentiel anti-inflammatoire des produits laitiers fermentésmercredi 9 février 2011 Surfing - Inra/Agrocampus OuestGwénaël Jan, de l’UMR Inra/Agrocampus Ouest Science et technologie du lait et de l'œuf, coordonne le projet Surfing. Parmi les espèces bactériennes qu’il étudie, Propionibacterium freudenreichii est ici photographié en interaction avec une cellule de côlon humain sous microscope électronique à balayage. (© Inra)Le projet Surfing porté par l'unité mixte de recherche Inra/Agrocampus Ouest Science et technologie du lait et de l'œuf (UMR STLO) et par l'unité mixte de recherche Inra/AgroParis Tech Micalis (Microbiologie de l’alimentation au service de la santé humaine) vient d’être sélectionné par l’Agence nationale de la recherche (ANR).Il va étudier les propriétés anti-inflammatoires de deux bactéries communément utilisées dans la fermentation des fromages et des yaourts. L’objectif est de montrer que l’ingestion de produits laitiers contenant ces deux bactéries peut avoir un impact pour lutter contre les maladies inflammatoires chroniques intestinales qui touchent 200 000 personnes en France et dont la plus connue est la maladie de Crohn.La première étape va s’intéresser à l’identification des protéines responsables des propriétés anti-inflammatoires des souches bactériennes et à la validation de ces propriétés in vitro et in vivo. Dans un second temps, il faudra vérifier la présence de ces protéines dans les deux bactéries lors de leur production industrielle et lors de la fabrication des produits laitiers. Enfin, une étape de transfert de technologie permettra de mettre à disposition des industriels les outils développés pour évaluer le potentiel anti-inflammatoire des souches bactériennes.Sur trois ans, Surfing va mobiliser trois laboratoires Inra, un laboratoire de l’Institut Pasteur, l’institut technique Actilait, le Cniel et l’entreprise caennaise Laboratoires Standa. D’un coût total de 2,31 millions d’euros financés à hauteur de 560 000 euros par l’ANR, le projet est labellisé par les pôles de compétitivité Valorial et Nutrition-Santé-Longévité de Nord Pas de Calais.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times