Affordable Access

Supplémentation en AGPI n-3 sur 3 génération, intérêt vis-à-vis du développement de l’obésité et des troubles métaboliques associés

Authors
  • Pinel, Alexandre
  • PITOIS, Elodie
  • Rigaudière, Jean-Paul
  • Huertas, A.
  • Morio, Beatrice
  • Capel, Frédéric
Publication Date
Jan 23, 2018
Source
HAL-UPMC
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Plusieurs études in vitro ont permis de mettre en évidence la bioactivité des acides gras polyinsaturés oméga 3 (AGPI n-3) sur la cellule adipeuse ou musculaire pour lutter contre les effets des régimes occidentaux et de l’obésité. Les études d’interventions, notamment chez l’Homme sont d’une durée insuffisante pour mettre en évidence des effets métaboliques, les mécanismes impliquant potentiellement l’impression d’empreintes épigénétiques et/ou la régulation très précoce. Cette étude avait pour but d’explorer l’intérêt transgenerationnel d’une supplémentation en EPA (1% du poids du régime) sur 3 générations chez la souris vis-à-vis de la résistance à un challenge nutritionnel. Des mâles (4/6 mois) de chaque génération ont été soumis à un challenge de type high fat+sucrose (sans AGPI) durant 16 semaines. Nous avons suivi le poids et évaluer la tolérance au glucose, la sensibilité à l’insuline des animaux. La réponse des générations 1 et 2 est comparable entre le groupe témoin non supplémenté et le groupe ayant reçu l’EPA. En revanche, les animaux de la 3ème génération prennent moins de poids, pour une prise alimentaire similaire après normalisation par le poids des animaux. La tolérance à l’insuline et au glucose des animaux est aussi partiellement restaurée.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times