Affordable Access

Access to the full text

État de la résistance du moustique Culex pipiens vis-à-vis du téméphos au centre du Maroc

Authors
  • El Ouali Lalami, A.1
  • El-Akhal, F.1, 2
  • El Amri, N.1
  • Maniar, S.3
  • Faraj, C.4
  • 1 Hôpital EL Ghassani, Laboratoire régional de diagnostic épidémiologique et d’hygiène du milieu, Direction régionale de la santé, Fès, Maroc , Fès (Morocco)
  • 2 Faculté des sciences Dhar EL Mahraz, Laboratoire d’analyse et de modélisation des écosystèmes continentaux, Atlas, Fès, Maroc , Atlas, Fès (Morocco)
  • 3 Hôpital EL Ghassani, Observatoire régional de la santé, Direction régionale de la santé, Fès, Maroc , Fès (Morocco)
  • 4 Institut national d’hygiène, Laboratoire d’entomologie médicale, 27 Avenue Ibn Batouta, Agdal, Rabat, 11400, Maroc , Agdal (Morocco)
Type
Published Article
Journal
Bulletin de la Société de pathologie exotique
Publisher
Springer Paris
Publication Date
May 10, 2014
Volume
107
Issue
3
Pages
194–198
Identifiers
DOI: 10.1007/s13149-014-0361-x
Source
Springer Nature
Keywords
License
Yellow

Abstract

Au centre du Maroc, les informations sur la sensibilité ou la résistance aux insecticides des moustiques (larves et adultes) vecteurs de maladies ou nuisibles, sont quasiment inexistantes. Cet article rapporte le bilan des études réalisées entre 2007 et 2010 à l’aide des tests de sensibilité OMS sur des larves de populations locales de Culex pipiens, récoltées dans trois gîtes de la ville de Fès, vis-à-vis de l’insecticide le plus utilisé par les services d’hygiène: le téméphos. Cinq concentrations d’insecticide (0,0025 mg/l, 0,005 mg/l, 0,0125 mg/l, 0,025 mg/l, 0,0625 mg/l) plus un témoin, ont été utilisées pour la détermination de la CL 50 et CL 90 de l’espèce Culex pipiens vis-à-vis du téméphos. Les résultats des bios essais ont affirmé la présence de résistances chez les larves de Culex pipiens à des niveaux de résistance semblables et comparables dans les trois gîtes étudiés, les taux de résistance enregistrés variant entre 12,17 et 14,34. Devant une telle situation, la surveillance de la sensibilité des moustiques aux différents insecticides utilisés par les services d’hygiène s’impose et doit être partie intégrante de tout programme de lutte anti-vectorielle. Ceci permettrait sans doute une bonne gestion de la résistance et la prévention des maladies à transmission vectorielle.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times