Affordable Access

SAUSSURE ARGOTOLOGUE ?

Authors
  • Turpin, Béatrice
Publication Date
Jan 01, 2015
Source
HAL-Descartes
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

La dernière partie du Cours de linguistique générale consacrée à la linguistique géographique témoigne de l’intérêt du linguiste pour la variation. De nombreuses notes manuscrites, conservées à la bibliothèque publique et universitaire de Genève sont consacrées à l’étude ethnographique de parlers locaux, romands ou chablaisiens, avec relevé de variantes sociales et dialectales. Parmi celles-ci, on retrouve nombre d’argotismes. Nous nous proposons ici de voir à cet égard comment la théorie saussurienne de la langue modifie la manière dont l’argot était appréhendé à cette époque et se différencie de l’approche d’autres auteurs, notamment Charles Nodier, Francisque Michel, Marcel Schwob et George Guieysse. La théorie saussurienne envisage en effet le signe comme constellation associative formant système d’interrelations. Ce point de vue permet de rendre compte des types de formation qui excèdent les règles codifiées de l’analogie grammaticale et de considérer les créations de type argotique comme faisant partie de ce système, celles-ci suivant les règles générales de tout processus sémiotique. Cependant, le linguiste n'a pas intégré à sa théorie de la langue la dimension proprement sociologique et pragmatique de la parole et de la subjectivité, à laquelle il n’est cependant pas insensible comme le montrent ces écrits.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times