Affordable Access

Rôle des enzymes du métabolisme des xénobiotiques dans la perception de la caféine chez la drosophile

Authors
  • Coelho, Alexandra
  • Fraichard, Stéphane
  • Faure, Philippe
  • Heydel, Jean-Marie
Publication Date
Oct 18, 2010
Source
HAL-Descartes
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Les animaux ont développé des systèmes de communication avec leur environnement indispensables à leur survie et leur reproduction. Les systèmes chimiosensoriels gustatifs et olfactifs détectent et transmettent au niveau central les informations chimiques de l’environnement (xénobiotique) afin que l’individu distingue les sources alimentaires des substances toxiques et reconnaisse ses proies de ses congénères. Ces systèmes, pour être efficaces, doivent être très sensibles et discriminants, et éviter la saturation des récepteurs. Dans l’espace péri-récepteur, les enzymes du métabolisme des xénobiotiques (EMX), impliquées normalement dans la détoxication, pourraient également avoir un rôle crucial dans la modification ou l’arrêt du signal sensoriel en catalysant la biotransformation des stimuli sensoriels et en favorisant leur élimination. Afin de mieux comprendre l’implication des EMX dans les processus chimiosensoriels, nous avons étudié le rôle potentiel d’une classe d’EMX, les cytochromes P450 (CYP), dans le métabolisme et la perception de la caféine chez la drosophile. . Nos travaux ont mis en évidence (i) que l’expression (RT-PCR temps réel) de plusieurs CYP localisés dans les appendices sensoriels des drosophiles adultes est induite par la caféine, désignant ainsi des candidats potentiellement impliqués dans le métabolisme de la caféine (ii) qu’une diminution (RNAi) de l’expression des CYP candidats dans les tissus sensorielles provoque une perturbation de la perception de la caféine (tests de préférence). Ainsi, nous montrons pour la première fois que des CYP semblent impliqués dans la perception chimiosensorielle gustative.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times