Affordable Access

resiliance

Authors
  • Wolf-Fedida, Mareike
Publication Date
Feb 22, 2024
Source
Hal-Diderot
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

La résilience 1 comporte deux idées : 1° elle indique la force qu'une personne a su déployer pour faire face à une dure épreuve. Cela lui a permis de développer une stratégie de survie (image positive de soi). 2 ° Le choc subi laisse à jamais des traces, des fissures. Il existe un double sens : d'une part, un individu a résisté au choc ; d'autre part, cette résistance va l'empêcher de faire certaines expériences de la vie (un manque dont il souffre). La psychothérapie se fera avec cette double injonction de renforcer les mécanismes d'autoprotection tout en assouplissant les mécanismes défensifs dont la nature caractérielle peut déboucher sur des nouveaux traumatismes. Ce « double bind » thérapeutique débouche nécessairement sur un « contre-transfert paradoxal » (Anzieu) 2. Car il s'agit de la résilience dans le contretransfert. La résilience place la consultation sous deux auspices : le diagnostic (évaluer le traumatisme vraisemblable et la gravité de celui-ci) et la psychothérapie (faire apparaître les diffractions psychiques causées par le ou les traumatismes et les soigner). L'évaluation d'un traumatisme ne saurait se faire instantanément. Dans les deux situations évoquées, il faut du temps. Car la gravité d'un traumatisme récent ne dépend pas toujours de son intensité circonstancielle, mais est relative aux traumatismes cumulatifs depuis la petite enfance. Il existe une différence entre l'appréciation des moyens de défense d'une personne et ce que révèle la clinique psychanalytique.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times