Reproduction et production à l'ORSTOM : quelle recherche pour quel développement ?

Affordable Access

Reproduction et production à l'ORSTOM : quelle recherche pour quel développement ?

Authors
  • Bernard Hours
  • Jean-Yves Martin
  • Francis Martinet
Keywords

Abstract

Reproduction et production à l'ORSTOM : quelle recherche pour quel développement ? a _ Y O U RGP=sS P O U R LJL -äQCt8LtSr\E -d3%g2 -46 , 5- i ._ “r 3 Bernard HOURS - Jean-Yves MARTIN - Francis MARTINET Reproduction et production a I’ORSTOM : eole iB Quelle recherche po~r----: quel développement ? C ’ P ~c’xte a été rédigé en tlbvelnbre 1981 et il a fuit l’objet d’une diffusion rc.ureinte. La réforme profonde actuellelnent en cours à I’ORSTOM reti- wie au passé certaines atmosphères décrites, sans que soient caduques pour autant les anal-vses sur les risques de dérive qui menacent l’institution CI son personnel. C’est la raison pour laquelle il nous a paru opportun de publier cet article qui permet de mesurer le chemin à parcourir. E texte n’est ni un catalogue, ni une plate-forme, ni un corps de doctri- C ne. I1 est la décantation d’une expérience, ce qui nous semble consti- tuer un préalable a toute réflexion concernant la place, l’avenir et le rôle de I’ORSTOM, et plus encore de ceux qui y travaillent. 120 I. Reproduction et production a I’ORSTOM Le 1 1 octobre 1943, à Vichy, une loi signée Pierre Laval crée l’Office de la Recherche Scientifique Coloniale (ORSC). C’est un Btablissement pu- blic, doté de la personnalité civile et de l’autonomie financière, placé sous l’autorité du Secrétaire d’Etat a la Marine et aux Colonies. Son objet : @ l’orientation, la coordination et le contrôle des recherches scientifiques dans les territoires relevant du Secrétariat d’Etat. L’Office est administré par un conseil d’administration présidé par le Directeur du CNRS. A la libération, avec le rétablissement de la légalité républicaine, la loi du 1 1 octobre 1943 est annulée. Mais, quelques mois plus tard, le 22 no- vembre 1944, une ordonnance signée Charles de Gaulle suspend l’annula- 01 - tion jusqu’a l’entrée en vigueur de nouveaux textes. En attendant sa réorga- nisation, l’Office de la Recherche Scientifique Coloniale est donc prov

Report this publication

Statistics

Seen <100 times