Affordable Access

Réponses hydromorphologiques à la pression "seuils" en rivière

Authors
  • Valette, L.
  • Chandesris, A.
  • Cossalter, F.
Publication Date
Jan 01, 2019
Source
HAL-INRIA
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Les obstacles à l'écoulement représentent une pression majeure sur le fonctionnement hydromorphologique des cours d'eau. Selon le Recensement des Obstacles à l'Ecoulement, leur nombre est supérieur à 25 000dans le bassin Loire Bretagne, mais leurs dimensions restent modestes, entre 0.20 m et 5 m pour leur grande majorité. L'aménagement ou le démantèlement des seuils en rivière, action de restauration écologique des cours d'eau la plus fréquente, est le plus souvent réalisée avec un objectif de rétablissement de la continuité biologique, le volet hydromorphologique restant secondaire, le plus souvent par manque de connaissance, en particulier sur les cours d'eau à énergie modérée. L'objectif de cette étude est de renforcer la connaissance des processus hydromorphologiques s'exerçant à l'échelle de ces ouvrages dans les contextes de faible énergie, et de pressions connexes, notamment d'origine agricole, correspondant aux cas les plus fréquents. Les processus ciblés concernent en priorité le transport sédimentaire, les phénomènes d'incision, les processus d'érosion/dépôt. Une campagne de mesure réalisée sur 20 sites du bassin Loire Bretagne sur lesquels ont été effectués des mesures topographiques (profils en travers et profils en long), une mesure systématique de granulométrie, une description des facies d'écoulement, des bancs de dépôts et des indices d'érosion, auxquels s'ajoutent un relevé des aménagements. Après une identification et une classification des sites et ouvrages concernés selon l'environnement du site, la nature de l'ouvrage et le contexte lithologique, une analyse à plusieurs échelles a été réalisée afin d'établir les corrélations les plus robustes permettant d'appréhender l'évolution des processus en fonction des caractéristiques locales. Une segmentation du profil en long fondée sur des procédures statistique a été développée afin d'obtenir un niveau de finesse approprié à l'échelle de l'expression des processus, permettant selon les ouvrages d'obtenir de 1 à 4 segments à l'amont ou à l'aval de chaque ouvrage étudié. Il apparaît que l'échantillon étudié couvre la diversité des situations des cours d'eau à faible énergie du bassin Loire Bretagne, ainsi que des types d'ouvrages (délabrés, fixes ou mobiles, à vannages fonctionnels) dans différents contextes lithologiques. Les résultats montrent qu'à l'échelle du site les relations connues de géomorphologie s'appliquent, notamment sur les sections amont moins impactées par l'ouvrage, en revanche, selon le contexte, mais indépendamment de la hauteur de l'ouvrage lui-même, les réponses de certains indicateurs ont des valeurs nettement différenciées entre l'amont et l'aval de l'ouvrage. A l'échelle plus fine des segments, l'expression des processus de dépôts-érosions apparaît encore plus lisible, mais toujours dépendante des caractéristiques de fonctionnement de l'ouvrage et secondairement de son contexte lithologique.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times