Affordable Access

deepdyve-link
Publisher Website

Quand la performance du corps reproducteur devient un travail / Quand la performance du corps reproducteur devient un travail: La gestation pour autrui en Inde

Authors
  • Rozée, Virginie
Publication Date
Mar 30, 2020
Identifiers
DOI: 10.3917/tgs.043.0103
OAI: oai:HAL:hal-02530952v1
Source
HAL
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

L’approche de la gestation pour autrui (GPA) en Inde comme travail permet d’appréhender la complexité de cette réalité. Si, depuis une perspective féministe, la reproduction est considérée comme un travail, en Inde, la GPA est concrètement organisée comme tel. Les gestatrices elles-mêmes se représentent la gestation pour autrui comme une activité salariale alternative, présentant selon elles de bien meilleures conditions que leurs précédents emplois. Mais ce travail révèle des hiérarchies et des dominations et comporte parfois des risques sociaux et de santé pour les travailleuses, liés notamment à l’optimisation de la performance de leur corps reproducteur. Si ces hiérarchies et dominations sont à mettre en regard avec les rapports sociaux de genre en Inde, l’approche de la GPA comme un travail permet d’avoir un regard beaucoup plus critique de la condition des travailleuses de la reproduction dans le pays. Certaines organisations de femmes l’ont compris : au lieu de lutter contre la pratique en soi, elles se sont mobilisées pour améliorer les conditions de travail des gestatrices. Cette mobilisation semble pour autant dépassée aujourd’hui avec le nouveau projet de loi qui vise une gestation pour autrui locale et altruiste.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times