Affordable Access

Quand il ne reste que la guerre pour tuer le silence : Écouter No One Is Innocent après le 13 novembre 2015

Authors
  • Velasco-Pufleau, Luis
Publication Date
Jan 01, 2019
Source
HAL-INRIA
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Partant d’un entretien avec le chanteur de No One Is Innocent, cet article explore certains des enjeux éthiques et politiques de l’écoute et de la création musicale après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris. Il croise les témoignages de deux rescapés de l’attentat du Bataclan concernant les rapports entre le rock de No One Is Innocent et leur processus de reconstruction. Dans les jours et les semaines qui ont suivi les attentats du 13 novembre, jouer ou assister à un concert de rock n’est pas un acte anodin. Cet article montre de quelle façon le son et la musique peuvent tisser des réseaux de résistance ; de quelle façon le rituel du concert peut constituer un espace de transformation de l’expérience sensorielle et de la mémoire collective de la violence armée.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times