Affordable Access

deepdyve-link
Publisher Website

Psychological distress among health care professionals of the three COVID-19 most affected Regions in Cameroon: Prevalence and associated factors.

Authors
  • Keubo, François Roger Nguépy1
  • Mboua, Pierre Célestin2
  • Tadongfack, Thomas Djifack3
  • Tchoffo, Eugène Fokouong4
  • Tatang, Cyrille Tasson5
  • Zeuna, Julienne Ide6
  • Noupoue, Edwige Mirabelle6
  • Tsoplifack, Carine Blandine7
  • Folefack, Guy Olivier8
  • 1 M.Sc (Ph.D candidate); Psychology and Psychopathology. University of Dschang/Cameroon. Couse instructor in Private Institutes of Higher Education. Nurse; Specialist of Palliative Care/Support and EMDR Practitioner Cameroon. St Vincent de Paul Hospital, Dschang/Cameroon. Po Box: 11 Dschang, Cameroun. , (Cameroon)
  • 2 Ph.D; Associate Professor of Clinical Psychology and Psychopathology. University of Dschang/Cameroon. Associate Lecturer at the Catholic University of Central Africa. UNAIDS Consultant. Representative in Cameroon of the Institute of Psychotraumatology and Mediation (IPM). Research Director at the Cameroon Psychology Forum (FOCAP), Cameroun. , (Cameroon)
  • 3 Medical Laboratory Scientist. Course instructor in Colleges of Health Science. Laboratory Unit Coordinator, Saint Vincent de Paul Hospital, Dschang, Cameroun.
  • 4 Mental health Nurse, ACV-Centre Cameroon Project consultant, Cameroun. , (Cameroon)
  • 5 M.Sc in Nursing Science. Nurse Anesthetist. Saint Vincent de Paul Hospital, Dschang, Cameroon. , (Cameroon)
  • 6 M.Sc ; Clinical Psychology and Pathology, University of Douala, Cameroon. , (Cameroon)
  • 7 Nurse, MSc(c) Public Health, University of Bamenda/Cameroon. , (Cameroon)
  • 8 Mental health Nurse student, Batcham Medicalized health center/Cameroun.
Type
Published Article
Journal
Annales Médico-psychologiques revue psychiatrique
Publisher
Elsevier
Publication Date
Aug 21, 2020
Identifiers
DOI: 10.1016/j.amp.2020.08.012
PMID: 32863388
Source
Medline
Keywords
Language
English
License
Unknown

Abstract

Objectifs: Les auteurs rapportent que le secteur médical est classé à un plus grand risque de contracter le COVID-19 et de le propager potentiellement à d'autres. Le nombre sans cesse croissant de cas confirmés et suspects, la pression dans les soins, l'épuisement des équipements de protection individuelle et le manque de médicaments spécifiques peuvent contribuer à un vécu anxio-dépressif significatif. La présente étude s’est donnée pour ambition d’évaluer la prévalence des symptômes de l’anxiété et de la dépression chez les professionnels de santé dans les trois Régions les plus concernées au Cameroun.Matériels et methods: Le choix des trois Régions du Cameroun se justifie non seulement par le fait qu’elles totalisent 95,8 % des cas de coronavirus au pays depuis le début de la pandémie, mais aussi parce qu’elles disposent de plus de la moitié des personnels de santé (56 %). Il s’agit d’une étude transversale, descriptive et analytique. Les participants sont des professionnels de la santé en service dans les Régions du Centre, Littoral et de l’Ouest du Cameroun. La méthode d’échantillonnage non probabiliste de convenance couplée à celle de boule de neige via un web questionnaire a été adoptée. La collecte des données a duré du 5 au 19 avril 2020, intervalle de temps après lequel on n’avait plus eu de répondants. À la fin de cette période, la taille de l’échantillon non exhaustive était de 292 professionnels. Le diagnostic de l’état anxio-dépressive était posé via l’échelle de HAD (Hospital Anxiety and Depression scale). Dans le HAD, chaque réponse cotée évalue de manière semi-quantitative l'intensité du symptôme au cours de la semaine écoulée. Un score total est obtenu ainsi que des scores aux deux sous-échelles : le score maximal est de 42 pour l’échelle globale et de 21 pour chacune des sous-échelles. Le coefficient alpha de Cronbach est de 0,70 pour la dépression et de 0,74 pour l'anxiété. Certains auteurs après plusieurs travaux ont proposé qu’une note inférieure ou égale à 7 indique une absence d’anxiété ou de dépression ; celle comprise entre 8 et 10 suggère une anxiété ou une dépression faible à bénigne ; entre 11 et 14, pour une anxiété ou une dépression modérée ; enfin, une note comprise entre 15 et 21 est révélatrice d’une anxiété sévère. Le logiciel Excel 2013 et Epi Info version 7.2.2.6 ont été utilisés pour les traitements statistiques. Les liens entre les variables ont été considérées significatifs pour une valeur de P < 0,05.Résultats: Les résultats montrent que le personnel féminin a été relativement plus représentatif (54,50%) avec un sex-ratio (F/M) de 1,19. La classe médiane [31-35 ans] présente la plus grande fréquence (35,30%) en termes de tranche d’âge. La catégorie Infirmières et Médecins était en tête des répondants avec les fréquences respectives de 57,50 % et 25,30 %. L’étude montre que les prévalences des symptômes de l’anxiété et de la dépression chez le personnel de la santé étaient respectivement de 42,20 % et 43,50 %. On note aussi dans la présente étude des taux de 27,10 % pour l’anxiété modérée et de 15,10 % pour l’anxiété sévère d’une part et d’autre part de 33,90 % pour la dépression modérée et 9,60 % pour la dépression sévère. On a aussi observé une forte disparité de cette prévalence au sein des différentes catégories professionnelles spécifiques. En ce sens, les taux d’anxiété de 57,90 % et de dépression de 52,60 % ont été notés dans la catégorie d’Aide-Soignant, les inscrivant au premier rang de la détresse psychologique. Dans une perspective générale, la symptomatologie anxieuse des soignants était entre autres associée à l’âge des participants (0,006) à la peur de se contaminer (P= 0,019) et de mourir (P=0,000). En ce qui concerne la symptomatologie dépressive, la seule relation statistiquement significative était celle l’associant à la peur de mourir (P=0,000).Conclusions: L’amélioration des conditions de travail et notamment la fourniture d’équipement de protection, la mise en place des cellules spéciales d’écoute pour le personnel de santé pourraient être proposés.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times