Affordable Access

Prise en charge des patients sous molécules ostéoclastiques (BP et DNS) en odonto-stomatologie : moyens thérapeutiques actuels et perspectives d'avenir

Authors
  • Retornaz, Cédric
Publication Date
Jun 11, 2015
Source
HAL-UPMC
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Décrit pour la première fois en 2003 par Marx, l'ostéochimionécrose des maxillaires est uneffet secondaire bien connu des traitements par biphosphonates. Plus récemment, des casd'ostéochimionécroses ont aussi été rapportés chez des patients traités par dénosumab enl'absence d'antécédent de traitement par biphosphonates. Dernièrement, l'emploi denouveaux anti-angiogéniques tel le bévacizumab ou le sunitinib, utilisé dans le traitementdes métastases osseuses, ont également été la cause de survenue d'ostéochimionécrose. Lamajorité des cas d'ostéochimionécroses apparaissent après réalisation d'un acte invasifmais certains cas se développent spontanément. De nombreuses études etrecommandations ont été publiées sans qu'aucun consensus sur la prise en charge despatients n'ait été adopté. L'objectif de cette thèse est de préciser la physiopathologie,l'incidence et les différents traitements de cette pathologie.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times