Affordable Access

Prendre soin des histoires qui comptent : apports des récits de jeunes pour l’éducation à la santé

Authors
  • Hardy, Anne France
Publication Date
Jul 03, 2020
Source
HAL-Descartes
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

La thèse interroge les pratiques de prévention pensées pour les jeunes à travers le processus d’autonomisation que suggère le développement des compétences psychosociales. En partant de « l’histoire qui compte » et d’une méthode participative construite sur l’échange réciproque de récits, cette recherche s’éloigne du postulat épidémiologique de l’evidence based médecine (EBM) pour explorer, à partir des hypothèses dialogiques de la « médecine narrative », une autre manière d’aborder ces pratiques d’éducation à la santé. L’enquête empirique analyse un matériau qualitatif composé d’entretiens et de narrations plurielles recueillies auprès de 30 jeunes âgés de 15 à 20 ans. Construite selon le postulat de la méthode de la théorie ancrée (MTE), la démarche inductive est formalisée à partir des ressources heuristiques d’une analyse de données empruntant des processus pluriels. Au-delà de l’enjeu performatif que représente les échanges coopératifs de récits, les résultats attestent du développement des compétences psychosociales et de l’accroissement d’une confiance en sa propre expérience. À travers la diversité de ces narrations, ils mettent en avant la nécessité de redéfinir le contenu des « savoir en santé » ainsi que la notion de responsabilité individuelle des comportements de chacun. Pensée à l’instar d’une « santé relationnelle », les jeunes mettent en avant la nécessité d’une attention soutenue aux affects et aux vulnérabilités que permettent d’explorer les soubassements philosophiques du care.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times