Affordable Access

Premiers résultats sur la pollution microplastique le long de filières de potabilisation : de la ressource à l'eau potable distribuée en Île-de-France

Authors
  • BARBIER, Jean-Sébastien
  • DRIS, Rachid
  • THIBERT, Sylvie
  • LECARPENTIER, Caroline
  • RAYMOND, Vivien
  • PARTIBANE, Chandirane
  • GASPERI, Johnny
  • TASSIN, Bruno
Publication Date
Jan 01, 2021
Source
Portail Documentaire MADIS
Keywords
License
Unknown
External links

Abstract

La présence de microplastiques dans les eaux destinées à la consommation humaine est un domaine encore peu étudié à l'heure actuelle, avec des conséquences potentielles pour la santé humaine à définir. Le projet Eau-Plast (2019-2021), mené en collaboration avec Veolia Ile-de-France et le Sedif, vise à déterminer et caractériser les concentrations en microplastiques sur trois stations de potabilisations d'Île de France. Dans ce but, l'eau de rivière brute et l'eau produite sont étudiées. Au cours de cette communication, nous présentons les résultats obtenus au cours de la première campagne d'échantillonnage. Les échantillons d'eau brute, d'un volume de 5 L, ont été traités par digestion à l'H2O2. Les échantillons de sortie et du réseau de distribution, d'un volume de 500 L, ont été traités par séparation densimétrique par solution d'iodure de sodium. Une attention particulière a été portée à la prévention et la prise en compte de la contamination durant les étapes de prélèvement, de traitement et d'analyse. L'analyse des spectres infrarouge des particules a été réalisée par LPA-FTIR en mapping sur l'intégralité des filtres, dans une gamme de taille allant de 25 µm à 5 mm. Le logiciel siMPle a été utilisé pour le traitement des spectres infrarouge et a permis la caractérisation du la nature polymérique des particules, la détermination de leur taille, et de leur forme. Les résultats préliminaires montrent des concentrations en eau de rivière de l'ordre de 20 MP/L et une concentration dans l'eau produite de l'ordre de 0,1 MP/L, soit un abattement supérieur à 99 %. Dans les deux cas, une grande diversité de polymères a été observée, avec une prédominance du polyéthylène et du polypropylène. Dans l'eau brute comme dans l'eau produite, les particules de taille comprise entre 25 et 75 µm sont dominantes devant celles de taille supérieure à 75 µm. La majorité des microplastiques sont des fragments, avec une minorité de fibres. Des campagnes supplémentaires sont prévues afin de consolider et affiner ces premiers résultats. Il est également prévu d'analyser différents points du réseau pour observer les potentielles différences de concentration entre la sortie d'usine et l'eau distribuée.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times