Affordable Access

Pregnancy outcomes in Benghazi, Libya, before and during the armed conflict in 2011.

Authors
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 1 Faculty of Medicine, Libyan International Medical University, Benghazi, Libya. , (Libya)
  • 2 Department of Obstetrics and Gynaecology, Al-Jamhouria Hospital, University of Benghazi, Benghazi, Libya. , (Libya)
  • 3 Institute of Public Health, College of Medicine and Health Sciences, United Arab Emirates University, Al Ain, United Arab Emirates. , (United Arab Emirates)
  • 4 Island Medical Program, University of Victoria, Victoria, British Columbia, Canada. , (Canada)
  • 5 International Centre for Reproductive Health; Ghent, Belgium. , (Belgium)
  • 6 International Centre for Reproductive Health, Department of Uro-Gynaecology Faculty of Medicine and Health Sciences, University of Ghent, Ghent, Belgium. , (Belgium)
Type
Published Article
Journal
Eastern Mediterranean health journal = La revue de sante de la Mediterranee orientale = al-Majallah al-sihhiyah li-sharq al-mutawassit
Publication Date
Volume
20
Issue
3
Pages
175–180
Identifiers
PMID: 24950075
Source
Medline
License
Unknown

Abstract

Les femmes enceintes qui vivent des événements stressants peuvent être plus à risque d’une issue obstétricale défavorable. L’étude menée à Benghazi a comparé les taux de prématurité, de faible poids de naissance et de césarienne à l’hôpital Al-Jamhouria dans les mois précédant et pendant le conflit armé en Libye en 2011. Les données recueillies auprès de toutes les femmes admises en salle d’accouchement entre février et mai 2011 (au plus fort des combats dans la ville) (n = 7096), et entre octobre et décembre 2010 (les mois précédant la guerre) (n = 5935). Par rapport aux mois précédents, une augmentation importante du taux d’accouchements impliquant une prématurité (3,6 % contre 2,5 %) et un faible poids de naissance (10,1 % contre 8,5 %) ainsi que des césariennes (26,9 % contre 25,3 %) a été observée pendant le conflit. Le stress psychosocial peut avoir été un facteur (entre autres) dans l’augmentation des issues négatives de la grossesse, et les établissements obstétricaux devraient être informés de ces problèmes en temps de guerre.

Statistics

Seen <100 times