Affordable Access

Postérité du modèle zolien aux États-Unis entre 1876 et 1903

Authors
  • Cantiran, Élise
Publication Date
Jan 15, 2021
Source
HAL
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Donald Pizer estime que le mouvement littéraire du naturalisme est né de la confrontation du monde moderne et de l'Histoire des États-Unis en général. Le monde moderne capitaliste l'a emporté sur les contrées agricoles et esclavagistes du Sud, laissant place à un sentiment de rupture. Les thèmes évoqués par Zola entrent alors en résonnance avec les préoccupations des écrivains américains : ainsi, la réception les a conduit à modifier et à recréer leurs canons littéraires. L'auteur fascine d'abord par sa personne : son parcours rappelle à diverses reprises le « self-made man » américain. Si L'Assommoir, Nana ou encore La Terre déclenchent des réactions scandalisées, mettant notamment en cause la morale du texte, quelques journalistes défendent l'auteur, évoquant l'épicité de ses tableaux, la force de son écriture ainsi qu'un possible engagement social perceptible dans son œuvre. C'est cette assimilation du modèle zolien, partielle et souvent partiale, que notre travail de thèse entend éclairer. Nous retrouvons des lignes directrices parfois similaires dans la censure des traducteurs et dans les sélections lors des recréations de l'imaginaire zolien : l'épique, le déterminisme et l'aspect social se trouvent réinventés, tandis que les romances conservent une morale, notamment grâce aux sentiments amoureux féminins. Cette adaptation culturelle et la sélection qu'elle opère sur le modèle zolien permettent de redécouvrir l'auteur sous un autre angle : aux États-Unis, l'assimilation de son écriture littéraire a donné l'impulsion à de grands auteurs américains pour entrer dans une nouvelle forme de modernité.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times