Affordable Access

Plongée en apnée : rôle de l’adénosine dans l’adaptation physiologique et les paramètres cardiovasculaires

Authors
  • Zavarro, Marion
Publication Date
Nov 04, 2020
Source
Hal-Diderot
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

La plongée en apnée est un sport basé sur une interruption volontaire de la ventilation. Pratiquée de manière prolongée, l’apnée entraine une hypoxie. Afin de préserver les organes les plus oxygène-sensibles (cœur, cerveau) du stress hypoxique, la réponse adaptative de l’organisme est principalement cardiovasculaire. L’objectif de cette thèse est d’éclaircir le rôle de l’adénosine dans l’adaptation physiologique à l’apnée volontaire et son impact sur les paramètres cardiovasculaires. Une étude effectuée sur des chasseurs sous-marins a permis d’étudier les variations de concentration plasmatique en adénosine au cours d’une apnée, et ses effets physiologiques par la mesure de la fréquence cardiaque, la pression systolique, la pression partielle en oxygène et la concentration d’adénosine avant et après l’apnée. Suite à l’apnée expérimentale nous avons observé une augmentation de la concentration en adénosine et de la pression artérielle et une diminution de la fréquence cardiaque et de la pression partielle moyenne en oxygène. A la fin de l’apnée, la concentration plasmatique en adénosine était inversement corrélée à : la fréquence cardiaque (r=-0,8 ; p < 0,01), la pression partielle en 02 (r=-0,84 ; p< 0,01) et la pression artérielle systolique (r= -0,72 ; p < 0,01). La libération d’adénosine en réponse à l’hypoxie permettrait donc une adaptation de l’organisme, en diminuant la pression artérielle et la fréquence cardiaque. En raison de la bradycardie induite, le dosage de l’adénosinémie, associé à celui de la fréquence cardiaque basale, pourraient être utile pour dépister les plongeurs à risque de syncope.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times