Affordable Access

Place du médecin généraliste dans la prise en charge et le suivi des patients sous anticancéreux oraux de type inhibiteur de tyrosine kinase : enquête d’opinion auprès des médecins généralistes à La Réunion

Authors
  • Reynaud, Stéphanie
Publication Date
Apr 18, 2018
Source
HAL-Descartes
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Introduction : L’oncologie connait de nombreuses évolutions de par le nombre croissant de patients, qui a nécessité de redéfinir le rôle central du médecin généraliste, et ses avancées thérapeutiques avec l’émergence des thérapies ciblées orales. Face à la pénurie des médecins spécialistes, nous nous sommes interrogés sur l’opinion des médecins généralistes réunionnais quant à leur place dans la prise en charge et le suivi des patients sous traitement par anti-tyrosine kinase. Secondairement, nous nous sommes intéressés à leurs justifications et leurs attentes.Méthodes : Une étude mixte séquentielle a été réalisée. Une partie qualitative a impliqué les médecins généralistes de patients recevant un traitement par anti-tyrosine kinase qui étaient suivis au CHU de Saint-Denis en hémato-oncologie entre novembre et décembre 2016. Secondairement, un questionnaire a pu être réalisé et adressé aux médecins généralistes libéraux de la Réunion.Résultats : Par les 7 médecins interviewés, il était décrit souvent un rôle en retrait, confirmé par les 42 médecins ayant répondu au questionnaire qui rapportaient une implication faible à 39 % (n= 16, IC [24,1 % ; 53,9 %]), inexistante à 29,3 % (n= 12, IC [15,4 % ; 43,2 %]). Un défaut de connaissance des traitements par manque de formation et une absence de communication étaient rapportés et confirmés par respectivement 61,9 % et 41,3 % des médecins répondant au questionnaire. Pourtant, la participation aux formations était plébiscitée par les médecins, qui confirmaient à 87,8 % en avoir besoin.Conclusion : Bien qu’il lui soit défini un rôle central en cancérologie, le médecin généraliste rapporte être exclu du parcours de soins des patients bénéficiant d’un traitement par anti-tyrosine kinase, souvent par manque de formation et de communication.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times