Affordable Access

Place des biomarqueurs sériques et urinaires dans la néphropathie lupique

Authors
  • Bouamri, Afaf
Publication Date
Sep 01, 2020
Source
HAL-Descartes
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Le lupus érythémateux systémique est une maladie auto-immune non spécifique d’organe, touchant préférentiellement les femmes jeunes.Il est caractérisé par une importante production d’auto-anticorps, en particulier les auto-anticorps anti-nucléaires. Les manifestations cliniques sont variables, avec des atteintes cutanées et articulaires fréquentes, et une complication majeure, l’atteinte rénale.L’atteinte rénale ou néphropathie lupique est une manifestation grave dans le lupus érythémateux systémique, intéressant 30 à 60% des patients.De ce fait, un pronostic précoce de l’atteinte rénale permettrait d’appliquer un traitement préventif.La ponction biopsie rénale est largement utilisée pour diagnostiquer la néphropathie lupique, mais elle reste un examen invasif pour le patient avec des risques de complications. Certains biomarqueurs dosés dans le sang et les urines sont déjà utilisés en routine pour suivre l'atteinte rénale du lupus (anti-ADN natif, complément, protéinurie…). Cependant, ces marqueurs manquent de spécificité vis-à-vis d’une atteinte rénale lupique. Il est donc important de rechercher d’autres marqueurs, qui permettraient de diagnostiquer et de surveiller l’atteinte rénale du lupus. Dans ce travail de thèse, nous avons mis en évidence les principaux biomarqueurs potentiels proposés dans la littérature. En effet, la recherche de biomarqueurs dans la néphropathie lupique est un enjeu important pour une meilleure prise en charge des patients.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times