Affordable Access

Pharmacogénétique de la clozapine et intérêt de l’association avec la fluvoxamine

Authors
  • Le Nezn, Nicolas
Publication Date
Oct 25, 2019
Source
HAL-Descartes
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

La clozapine (CLZ) est le traitement de référence de la schizophrénie pharmaco-résistante, mais avec une absence de réponse chez 30 à 40% des patients. Elle est métabolisée à 70% par le CYP1A2 en N-desmethylclozapine (DMC). Un rapport CLZ/DMC élevé serait associé à une meilleure tolérance. Le polymorphisme génétique CYP1A2*1F (présent à 68% dans la population caucasienne) entraîne une augmentation de l’activité enzymatique. À l’état homozygote il serait associé à une moins bonne réponse à la clozapine, surtout chez les fumeurs. La fluvoxamine est un antidépresseur inhibiteur de la recapture de sérotonine ayant une action inhibitrice du CYP1A2. L’Unité pour Malades Difficiles du Centre Hospitalier du Rouvray accueille plusieurs patients atteints de schizophrénie pharmaco-résistante et fumeurs.Le génotypage du CYP1A2 n’a pas permis d’associer le génotype CYP1A2*1F/*1F à la résistance à la clozapine. Il a été constaté chez ces patients une corrélation entre la diminution du rapport CLZ/DMC et la consommation de tabac, de façon dose-dépendante. L’association à la fluvoxamine était corrélée à une augmentation dose-dépendante des rapports Concentration/Dose en clozapine et CLZ/DMC. Une évolution défavorable de la tolérance globale était corrélée à la clozapinémie chez les patients homozygotes CYP1A2*1F/*1F. L’intensité de la sédation était positivement corrélée au rapport CLZ/DMC.La pharmacogénétique de la clozapine et son association à la fluvoxamine s’intègrent dans une approche de médecine personnalisée, afin d’individualiser le traitement des patients atteints de schizophrénie résistante, et ainsi de favoriser l’efficacité et de limiter les effets secondaires.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times