Affordable Access

Optimisation d'un système de traduction in vitro : erôle des molécules oxydantes sur la synthèse protéique acellulaire

Authors
  • Luciani-Sentier, Nathalie
Publication Date
Oct 13, 1994
Source
Kaleidoscope Open Archive
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Ce travail a été réalisé dans le but d'optimiser le système de traduction in vitro de germe de blé. L'arrêt prématuré de la synthèse protéique dans un tel système est lié à une limitation en oxygène du milieu réactionnel, puisque l'augmentation de la surface d'échange entre milieu de traduction et atmosphère augmente la synthèse protéique. La quantité de protéines synthétisées ainsi que la vitesse de traduction sont augmentées lorsqu'on enrichit le milieu en oxygène. Lorsqu'on ajoute du peroxyde d'hydrogène au milieu de traduction, on observe le même effet qu'avec l'oxygène, on peut donc penser que la stimulation de la synthèse protéique observée est liée aux propriétés oxydantes communes aux deux molécules. Lorsque les molécules oxydantes participent à des réactions d'oxydoréduction, des radicaux libres sont formés. Ces radicaux libres, et principalement l'anion superoxyde, sont impliqués dans la traduction in vitro, hypothèse renforcée par l'inhibition de la synthèse protéique en présence d'agents chélateurs de fer, ainsi que par l'effet positif d'un ajout de système générateur de radicaux libres et par l'effet négatif de celui d'enzymes bloquant les radicaux libres

Report this publication

Statistics

Seen <100 times