Affordable Access

OCTOMUT, retrospective study to test diagnosis, treatment, following and survival on patients aged 80 years or older with NSCLC harboring an activated mutation of EGFR / OCTOMUT, étude observationnelle évaluant les modalités diagnostiques, thérapeutiques, de suivi et d'évolution des patients âgés de 80 ans et plus porteurs d'un cancer bronchique non à petites cellules avec mutation activatrice du gène de l'EGFR

Authors
  • LABALETTE-TIERCIN, Marie
  • CORRE, Romain
Publication Date
Jan 01, 2014
Source
OpenGrey Repository
Keywords
Language
French
License
Unknown

Abstract

Introduction: Nous présentons une étude rétrospective sur les patients de 80 ans et plus porteurs d'un CBNPC avec mutation activatrice de l'EGFR. Nous analysons les données épidémiologiques et l'utilisation des EGFR-TKI. Patients et méthode: Les plateformes de biologie moléculaire de Brest, Caen, Rennes et Nantes nous ont fournis la liste des patients de 80 ans et plus dont la recherche de mutation de l'EGFR était positive entre janvier 2010 et juin 2012. Nous avons contacté leurs médecins qui ont rempli des questionnaires les concernant. Résultats: Nous avons récupéré 44 dossiers. Il y a 73% de femmes, 73% de non-fumeurs, d'âge médian 84 ans, autonomes au domicile (93%). Ils sont porteurs d'adénocarcinomes (93%) métastatiques (80%). Les mutations retrouvées sont la délétion de l'exon 19 (52%) et les substitutions de l'exon 21 (48%). 34 patients ont bénéficié d'EGFR-TKI avec un taux de réponse globale de 90%. La SSI est de 12 mois et la SG est de 16 mois. 71% ont présenté des effets secondaires. Conclusion: Les patients de 80 ans porteurs d'un cancer muté EGFR peuvent bénéficier d'EGFR-TKI avecune bonne efficacité, au prix d'effets secondaires non négligeables. / Introduction: We presented a retrospective study on patients aged 80 years or older with NSCLC harboring an activated mutation of EGFR. We analyzed epidemiologic, effect and tolerance of EFGR-TKI. Patients and methods: Listing of older patients was determined by biologic platforms of Rennes, Nantes, Brest and Caen. Theirs patricians were contacted to fill the form. Results: Between January 2010 and June 2012, 44 patients were enrolled. The median age was 84 years. 73% of patients were women, 73% were never smoked, 93% were self-ruling and 93% had adenocarcinoma. The disease control rate was 90%. The median progression-free survival was 12 months and the median overall survival was 16 months. The adverse events occurred at 71%. Conclusion: This study verified safety and efficacy of treatment with TKI-EGFR in elderly patients having NSCLC with EGFR mutation. / RENNES1-BU Santé (352382103) / Sudoc / Sudoc / France / FR

Report this publication

Statistics

Seen <100 times