Affordable Access

deepdyve-link
Publisher Website

Nom et filiation à La Réunion : de l'histoire à la clinique

Authors
  • Payet, Geneviève
Publication Date
Jan 01, 2001
Identifiers
DOI: 10.3917/cm.063.0179
OAI: oai:cairn.info:CM_063_0179
Source
Cairn
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

`titrebRésumé`/titrebLa Réunion, île déserte jusqu’en 1665, s’est peuplée par migrations successives depuis la colonisation : arrivée des colons, mise en place de l’esclavage puis de l’engagisme. Plus tard, la modernisation et l’accroissement économique liés à la départementalisation ont fait de cette île un véritable pôle d’attraction dans la zone de l’océan Indien. Avec ses origines pluri-ethniques, la population actuelle est une véritable mosaïque où le métissage s’opère à tous les niveaux : dans les croyances, dans les mœurs, dans les langues... C’est à partir d’une telle diversité que se constituent depuis toujours les familles créoles, que se transmettent les valeurs, les savoirs, les biens, les noms. Mais c’est aussi à partir de cette réalité que se créent les enjeux, que se trament les secrets, que se nouent les conflits, que s’opèrent les ruptures. Qu’en est-il pour chaque sujet de la problématique de la transmission (recevoir/donner) et du lien (lier/délier) dans un contexte pluriel ? De la complexité et de la dynamique de chaque situation familiale naît ce qui constituera sa singularité, sa richesse, parfois aussi sa fragilité, sa souffrance. Pour avancer dans ce questionnement sur la filiation, cet exposé s’est particulièrement centré sur une approche anthroponymique. La réflexion porte sur deux axes : `listenonord signe="tiret"b `elemlistebcelui de l’histoire et de la législation (application du Code Noir, pratiques de l’émigration, mise en adéquation suivant les règles de l’état civil...) ;`/elemlisteb `elemlistebcelui des données issues de la clinique en psychopathologie infantile (prise en considération dans la dimension thérapeutique de tout ce qui concerne le nom des enfants).`/elemlisteb `/listenonordb L’objectif de cette recherche est d’approcher la fonction symbolique de l’acte de nomination et les conséquences liées aux atteintes de ce processus constitutif de l’identité. Car être nommé c’est se placer par rapport aux autres et être reconnu en tant que tel, c’est expérimenter la dialectique de l’intimité et de l’altérité, c’est introduire la dimension de l’histoire avec ce qu’elle ouvre du côté du rêve et de la fiction. Être nommé, c’est s’inscrire dans la temporalité, car le nom résiste au temps et au métissage, c’est peut-être d’une certaine façon retrouver une part de bonheur et de liberté...

Report this publication

Statistics

Seen <100 times