Affordable Access

deepdyve-link
Publisher Website

[National populism and fascism in a comparative historical perspective. Max Weber's sociology of domination revisitedComparaison historique entre national-populisme et fascisme. Sur l'actualité de la sociologie de la domination de Max Weber].

Authors
  • Bach, Maurizio1
  • 1 Philosophische Fakultät, Universität Passau, Innstraße 41, 94030 Passau, Deutschland.
Type
Published Article
Journal
Berliner journal fur Soziologie
Publication Date
Jan 01, 2021
Volume
31
Issue
1
Pages
81–100
Identifiers
DOI: 10.1007/s11609-021-00436-8
PMID: 34054208
Source
Medline
Keywords
Language
German
License
Unknown

Abstract

La montée du populisme de droite au cours de la dernière décennie, mais aussi les récentes mesures étatiques de lutte contre la pandémie de coronavirus perçues comme « autoritaires », ont suscité une augmentation des comparaisons avec le fascisme historique dans différents camps politiques. Cet article pose la question de savoir dans quelle mesure une telle comparaison diachronique est empiriquement solide et par là même pertinente. Sur le plan méthodologique, l’argumentation s’inspire du concept wébérien d’idéal-type qui peut être utilisé comme tertium comparationis. Le concept sociologique de « minimum fasciste », qui agrège les caractéristiques structurelles générales des mouvements et régimes fascistes, constitue une échelle de référence théoriquement plus robuste et empiriquement plus consistante. Adoptant la perspective analytique du « minimum fasciste », cet article examine si et, le cas échéant, dans quelle mesure les tendances actuelles de la politique et de l’État en Allemagne présentent des traits « fascistes ».

Report this publication

Statistics

Seen <100 times