Affordable Access

National identity and judicial interculturality in Ireland: The Dáil Courts experience (1919–1924)

Authors
  • O'Connell, Anne-Marie
Publication Date
Dec 01, 2015
Source
HAL-INRIA
Keywords
License
Unknown
External links

Abstract

En raison de son statut d'ancienne colonie, l'Irlande n'a cessé d'opposer son identité nationale à l'héritage britannique au moment où le pays coupait les liens institutionnels avec l'ancien occupant. Le nationalisme, notion politique, se reflète dans la mise en place d'institutions autonomes légitimées par l'adoption d'une constitution, construisant ainsi des dichotomies du type national/étranger, identité/ interculturalité. Le présent article examinera le cas particulier de la mise en place d'un système judiciaire autonome lors de la formation de la première république irlandaise pendant la guerre d'indépendance (1919–1923), celui des Dáil Courts. Ces dernières participèrent de la création d'une identité politique irlandaise, d'un « devenir » agrégeant des éléments du droit irlandais et anglais, pour reprendre le concept élaboré par Gilles Deleuze et Félix Guattari dans leur critique politique et philosophique de l'Appareil d'État (Mille Plateaux, 1980). Le destin de ce système singulier sera tout d'abord analysé comme la mise en place d'une « machine de guerre » deleuzienne défiant la structure rigide de l'appareil d'État colonial (1919– 1920). La deuxième partie examinera comment ce nouveau système judiciaire a remplacé efficacement les institutions existantes en adoptant une forme plus inhabituelle, plus «rhizomatique» (1920–1921). Enfin, la troisième partie montrera la manière dont l'Irish Free State, issu du Traité Anglo–Irlandais de 1921, a capturé et absorbé les Dáil Courts et a adopté un système judiciaire plus traditionnel calqué sur celui de la Common Law (1921–1924).

Report this publication

Statistics

Seen <100 times