Affordable Access

Multiple sclerosis formation on weekly high-resolution MRI at 3 Tesla / Séquences d'apparition de la lésion de sclérose en plaques lors du suivi hebdomadaire en IRM 3Tesla haute résolution

Authors
  • ROUSSET, Matthieu
  • COTTON, François
Publication Date
Jan 01, 2013
Source
OpenGrey Repository
Keywords
Language
English
License
Unknown

Abstract

L'objectif de ce travail est de confirmer ou non le rôle de la rupture de BHE dans la formation de la lésion de SEP et de caractériser la séquence d'apparition de la lésion active en IRM. Cinq patients atteints de forme rémittente de SEP en phase active mais non traités, ont été recrutés après accord du comité d'éthique. Huit IRM hebdomadaires consécutives standardisées ont été réalisées pour chacun de ces patients, avec entre autres des séquences haute résolution 3D FLAIR et 3D Tl après injection de gadolinium. Ces séquences ont été recalées entre elles et pour chaque point temporel avec génération de matrice de soustraction et de Jacobien par rapport au premier point temporel. Chaque lésion active a été segmentée dans les trois dimensions de l'espace sur chacune des séquences par deux radiologues en aveugle et validée par un 3ème radiologue expert en neuroradiologie. La taille moyenne des lésions était inférieure à celle déjà décrite dans la littérature du fait de l'utilisation de l'IRM haute résolution. Néanmoins, les micro-lésions de moins de 10mm3, et/ou présentant une durée de rehaussement brève (inférieure à une semaine), paraissent être sous-estimées malgré cette exploration hebdomadaire en IRM 3T haute résolution. Ces micro-lésions pourraient expliquer en partie les modifications de la normal appearing white matter en transfert d'aimantation/diffusion bien décrites dans la littérature. Toutes les lésions actives en FLAIR ont présenté au cours de leur évolution une rupture de barrière hémato encéphalique (BHE), même si cette dernière ne parait pas forcément constituer l'évènement initial de leur formation: en effet 1l lésions sur 152 ont présenté une rupture de BHE après l'apparition de la lésion en FLAIR. Notre étude suggère la prépondérance de micro lésions indétectables avec les techniques d'imagerie conventionnelles. La rupture de la BHE est constante mais non obligatoirement inaugurale dans la formation de la lésion active de SEP / LYON1-BU Santé (693882101) / Sudoc / Sudoc / France / FR

Report this publication

Statistics

Seen <100 times