Affordable Access

Mode de régulation de l'usage des terres en Méditerranée et protection des terres agricoles

Authors
  • Jouve, A.-M.
  • Napoleone, C.
Publication Date
Jan 01, 2009
Source
HAL-ENAC
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Depuis une cinquantaine d’années, les meilleures terres agricoles régressent en superficie dans la plupart des pays méditerranéens, notamment par la pression urbaine et touristique (Antrop, 2004, Wu et Cho, 2007, Devos et Napoléone, 2008). Dans la configuration spatiale du pourtour méditerranéen, les plaines littorales, relativement bien pourvues en ressources naturelles et présentant de bonnes aptitudes agricoles, sont directement confrontées à l’étalement des grandes villes (Athènes, Tunis, Alger, Tirana….). L’agriculture se trouve alors contrainte de choisir entre la perte en volumes de production, l’intensification sur les terres disponibles ou le repositionnement sur des sols moins fertiles. C’est généralement l’intensification qui est choisie ; mais la réponse technologique, bien que nécessaire, a toutefois des limites eu égard aux conséquences environnementales et sociales qu’elle peut générer. Des débats se font ainsi jour, se focalisant non sur l'usage productif mais sur la localisation des terres agricoles en considérant leur valeur sociale. Ils incitent les États à prendre des initiatives publiques pour protéger plus efficacement les terres agricoles existantes contre l'étalement urbain et résidentiel. Dans cette perspective, des initiatives publiques relativement nombreuses ont été prises dans l’ensemble des pays méditerranéens pour protéger des espaces agricoles.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times