Affordable Access

Modélisation numérique du comportement des ouvrages souterrains par une approche viscoplastique

Authors
  • Kleine, Alexandra
Publication Date
Nov 14, 2007
Source
Kaleidoscope Open Archive
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

La nature est complexe et c'est en toute modestie que les ingénieurs doivent chercher à prédire le comportement des ouvrages dans le sous-sol. La réalisation de projets industriels dans le domaine souterrain, à forts enjeux économiques et sociaux (traversées alpines, stockage de déchets nucléaires), nécessite d'évoluer vers une meilleure compréhension des mécanismes comportementaux des ouvrages à concevoir. Cette amélioration passe par une meilleure représentativité physique des mécanismes macroscopiques et par la mise à disposition d'outils de prédiction adaptés aux attentes et aux besoins des ingénieurs. Les outils de calculs développés dans ce travail s'inscrivent dans cette volonté de rapprocher les attentes de l'industrie et les connaissances liées à la rhéologie des géomatériaux. Ces développements ont ainsi débouché sur la proposition d'un modèle de comportement mécanique, adapté aux roches peu fissurées et assimilables à des milieux continus, intégrant, en particulier, l'effet du temps. Fil conducteur de cette étude, la problématique du sujet de thèse concerne précisément la prise en compte du comportement différé des massifs rocheux dans les modélisations et ses conséquences sur les ouvrages souterrains.Fondé sur des concepts physiques de référence, définis à différentes échelles (macro/méso/micro), le modèle rhéologique développé est transcrit dans un formalisme mathématique dans le but d'être mis en oeuvre numériquement.Les applications numériques proposées s'inscrivent principalement dans le contexte du stockage des déchets radioactifs. Elles concernent deux configurations d'ouvrages rigoureusement différentes : l'excavation du laboratoire souterrain canadien de l'AECL, dans le granite du Lac du Bonnet et le creusement de la galerie GMR du laboratoire de Bure (Meuse/Haute-Marne) dans l'argilite de l'Est. Dans les deux cas, l'utilisation du modèle a permis de mettre en évidence l'apport de la prise en compte du comportement différé sur la représentativité des prédictions numériques du comportement à court, moyen et long termes des ouvrages souterrains

Report this publication

Statistics

Seen <100 times