Affordable Access

MISE EN ŒUVRE DES ALTERNATIVES AUX MÉTHODES VIOLENTES ENÉDUCATION : CAS DES ENSEIGNANTS FORMÉS À L’ÉCOLE NORMALESUPÉRIEURE (ENS) AU TOGO

Authors
  • Djoua, Gado
  • Lodonou, Kossi
  • Yemey, Akouété Serge
Publication Date
Dec 30, 2023
Source
HAL
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

L’État togolais en collaboration avec ses partenaires (BØRNEfonden Togo, une ONG, et la CNT/EPT) a élaboré un module de formation pour les enseignants au Togo pour une bonne relation maître-élève et un enseignement de qualité sans violence. Ces derniers ne sont observables, identifiables et appréciables que dans la mise en œuvre sur le terrain. L’objectif de cette étude est de comprendre pourquoi, après avoir été formés, les enseignants sortis de l’École Normale Supérieure (ENS) n’arrivent pas à appliquer les alternatives aux méthodes violentes dans les environnements scolaires. La population d’étude est composée de 25 enseignants de la promotion 2019-2020 formés à l’ENS et de 820 élèves. Les données sont collectées à l’aide d’un questionnaire, d’un entretien semi-dirigé, d’une grille d’observation de classes puis sont soumises à des analyses statistiques et de contenu. Les résultats de cette étude ont révélé que le réinvestissement des acquis de la formation est un défi à relever et la formation ne garantit pas à chaque fois la mise en œuvre sur le terrain, le milieu scolaire togolaisdevient de plus en plus violent, notamment en violence entre pairs. Ce qui peut créer un vif sentiment d’insécurité, un malaise et une altération de la qualité de l’éducation pour l’ensemble des élèves. La formation sur les alternatives aux méthodes violentes en éducation n’a pas eu tellement d’impact sur les enseignants formés car ils ont du mal à la mettre en application.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times