Affordable Access

Mesure in situ des teneurs 2 en Nouvelle-Calédonie

Authors
  • Laperche, Valérie
  • Métayer, Cyrille
  • Quiniou, Thomas
  • Wavrer, Philippe
  • Brochot, Stéphane
Publication Date
Jan 01, 2017
Source
Kaleidoscope Open Archive
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

La détermination quantitative des teneurs par fluorescence X portable en contexte minier,que ce soit lors de la phase d'exploration, de sondage ou d'exploitation sur front, rencontredeux difficultés majeures : l'humidité et la granulométrie. Quel que soit l'angle d'approchepour traiter ces problèmes (préparation de l'échantillon, compensation ou prise en compte deces facteurs dans les algorithmes de traitement), il n'en reste pas moins qu'un appareillageportable ne donne qu'une image très localisée des teneurs. Typiquement, la profondeur depénétration des rayons X produits par ce type d'instruments n'est que de quelques centainesde μm, 1 à 2 mm au maximum, et la surface de mesure se limite à un spot de moins de 1 cmde diamètre. L'obtention de résultats les plus précis possibles sur une zone très réduite estl'un des objectifs à atteindre, mais dès lors que l'on recherche une réponse à plus grandeéchelle (front d'exploitation par exemple), la problématique de l'échantillonnage devientprimordiale. Pour traiter le problème dans son ensemble, il faut donc s'assurer que :• la mesure en un point est fidèle et juste (i.e. erreurs systématiques et aléatoires lesplus faibles possibles),• l'échantillonnage soit suffisamment pertinent pour qu'un nombre limité de mesurespermette de déterminer les teneurs réelles.La seconde phase du programme « mesures in situ » se donne deux objectifs, l’améliorationde la précision de la mesure et l’amélioration de la stratégie d'échantillonnage en sefocalisant sur les trois points suivants : la teneur en eau, la granulométrie etl’échantillonnage. La maitrise de ces différents paramètres doit permettre à terme d’obtenirdes analyses chimiques « proches » des concentrations déterminées par des méthodesclassiques de laboratoire.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times