Affordable Access

deepdyve-link
Publisher Website

Madame de Sévigné et la tradition des exercices spirituels. Enjeux autour de l’hygiène de vie et du souci de soi

Authors
  • Orwat, Florence
Publication Date
Jan 01, 2020
Identifiers
DOI: 10.3917/dss.203.0563
OAI: oai:cairn.info:DSS_203_0563
Source
Cairn
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Cet article se propose de mettre au jour l’inscription de Madame de Sévigné dans la tradition philosophique étudiée par P. Hadot. Il s’agit d’abord de souligner la place qu’occupe, dans l’existence de la marquise, une série d’exercices parfaitement codifiés, lesquels dessinent les contours d’une « manière de vivre » chrétienne. Il s’agit ensuite de montrer que les lettres se font le lieu d’une introspection sans concession. On ne saurait s’en étonner chez une admiratrice des moralistes chrétiens. Mais la lecture de Sénèque, de La Vie des Pères du désert, de La Vie d’Origène, de La Vie de Théodose lui fit aussi rencontrer la tradition de l’examen de conscience dont l’épistolarité représente une modalité majeure. Dès lors, se posait la question des vertus protreptiques d’une telle pratique, régulière de surcroît. Si l’augustinisme de la marquise est solidement acquis, d’autres influences nourriraient sa spiritualité.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times