Affordable Access

L’oléiculture au Maroc de la préhistoire à nos jours : pratiques, diversité, adaptation, usages, commerce et politiques

Authors
  • Ater, M.
  • Essalouh, L.
  • Ilbert, H.
  • Moukhli, A.
  • Khadari, B.
Publication Date
Jan 01, 2016
Source
HAL-ENAC
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Ce numéro propose une relecture de la place de l’oléiculture dans l’histoire de l’Ouest méditerranéen et plus particulièrement le Maroc. L’olivier y est considéré comme un modèle des relations sociales et environnementales : la distribution de la diversité génétique, les flux de gènes entre oliviers et oléastres, ou l’équilibre entre les variétés locales et les variétés étrangères sont liés aux stratégies de conservation, de sélection, d’amélioration et aux stratégies de développement et de valorisation oléicoles. La question de l’impact de la sélection variétale et de la dynamique évolutive de l’olivier constitue un axe commun aux chercheurs engagés dans différentes disciplines (écologie, biologie, génétique, ethnobiologie, archéologie, archéobotanique, histoire, agronomie, socio-économie, économie politique internationale). Leurs travaux mettent en perspective différents facteurs déterminant les dynamiques variétales, environnementales et sociales. Au début, les contributions apportent de nouveaux éléments sur la manière d’analyser et d’interpréter la diversité variétale et l’évolution de l’oléiculture depuis la préhistoire à la période contemporaine. Puis les approches de la génétique et de l'histoire interrogent la dominance de la « Picholine marocaine ». L'origine de cette variété, les facteurs historiques de sa diffusion au Maroc, son impact sur les agroécosystèmes traditionnels et sur la conception des programmes de sélection génétique y sont analysés. Afin d’approfondir les dynamiques à l’œuvre dans la diversification variétale de l’olivier, les approches de la génétique, de la socio-économie et de l’ethnobotanique, analysent l’évolution des écosystèmes et des pratiques paysannes. L’angle de l’économie politique internationale et de la socio-économie interroge alors le rôle des opérateurs privés et des organismes publics dans la diffusion variétale, en se focalisant en particulier sur les pépinières et les appellations d’origine oléicoles. Enfin, les dernières contributions présentent de nouvelles approches pour l'étude de l’olivier au Maroc. Des résultats préliminaires sur la plasticité de l’olivier, sur les caractères anatomiques de son bois et sur les données relatives au pollen y sont restitués. L’ensemble de ce travail fournit des éléments de réponse nuancés sur les facteurs déterminant la diffusion variétale et la dynamique de la diversification de l’olivier. Il ouvre de nouvelles pistes de recherche sur les mesures permettant de mieux évaluer les adaptations aux changements environnementaux et sur le rôle des politiques économiques dans la diffusion variétale.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times