Affordable Access

Access to the full text

Limites et améliorations du sexage des salmonidés par dosage de la 11-cétotestostérone circulante

Authors
  • Le Bail, Pierre-Yves
  • Fostier, Alexis
  • Marcuzzi, O.
Publication Date
Jan 01, 1983
Identifiers
DOI: 10.1139/z83-060
OAI: oai:HAL:hal-02728481v1
Source
HAL-Descartes
Keywords
Language
French
License
Green
External links

Abstract

L'identification du sexe à partir de la mesure des concentrations plasmatiques de 11-cétotestostérone a été tentée chez différentes espèces de salmonidés (Oncorhynchus kisutch, Salmo salar, Salmo gairdneri, Salmo trutta) et à différents stades du développement sexuel. Un dosage radioimmunologique, moins sensible qu'un dosage comportant une extraction en phase organique, mais de mise en œuvre plus rapide, a pu être utilisé. Les pourcentages d'erreur de sexage chez les animaux dont les gonades se développent ou chez les animaux prépubères sont faibles (< 5%), alors qu'ils sont beaucoup plus importants chez les immatures. Une seule injection à de jeunes truitelles immatures d'un extrait hypophysaire total (équivalent à 100 ng de gonadotropine purifiée par gramme de poisson) permet, en stimulant la sécrétion de 11-cétotestostérone, de réduire cette erreur à 2%.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times