Affordable Access

deepdyve-link
Publisher Website

L’herbier : un instrument du contrôle de la nature (xvie-xviiie siècle)

Authors
  • Alleau, Tassanee
Publication Date
Mar 07, 2021
Identifiers
DOI: 10.13140/RG.2.2.32734.97605
OAI: oai:HAL:halshs-03161538v1
Source
HAL
Keywords
Language
English
License
Unknown
External links

Abstract

L’herbier ou herbarium est depuis le xvie siècle un outil heuristique construit autour d’un ensemble de savoirs vernaculaires, anciens et nouveaux, dont les étapes d’identification, de classification et de figuration par la gravure ou le dessin conduisent en deux siècles à la science dite botanique. L’ouvrage qui traite des plantes ou le contenant qui les conserve est un objet de la culture matérielle et visuelle devenu un instrument de pouvoir pour les instances qui les commanditent, instaurant un climat de compétition scientifique entre les pays qui produisent des connaissances sur les végétaux, et tout particulièrement dans le contexte des expéditions scientifiques, des plantations coloniales et donc des politiques économiques et sanitaires. Par un long processus d’enquête et de taxonomie, les herbiers sont le reflet des sociétés occidentales et de leurs idéologies. Ils ouvrent la voie à la théorisation de stéréotypes classificatoires de races, d’espèces, de genres, parfois finalistes et ethnocentrées.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times