Affordable Access

deepdyve-link
Publisher Website

L’ethnographie et les mines

Authors
  • Simões Lasevitz, Rafael
Publication Date
Jan 01, 2017
Identifiers
DOI: 10.3917/rac.036.0397
OAI: oai:cairn.info:RAC_036_0397
Source
Cairn
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

À l’exception de quelques études éparpillées dans les années 1940 et 1950, on ne verra l’émergence d’un courant d’« études minières » suffisamment cohérent qu’après le début des années 1970. Dans cet article, on propose de mieux comprendre la trajectoire de l’ethnologie dans le domaine et les idées qui l’ont informée. Le milieu minier étant souvent coincé entre les milieux ruraux et industriels, les études minières ont souvent rapproché l’ethnographie et les milieux industriels, jusque-là un domaine peu exploré par la discipline. La notion de culture est un concept clé dans les études de Harris, Nash ou Taussig, ce qui mènera entre autres à une perception de culture minière comme étant le résultat de la confrontation entre les cultures locales et les forces colonisatrices. Le syncrétisme culturel sera un thème récurrent et rassembleur dans les études minières jusqu’à ce que le besoin d’affronter le développementalisme fasse émerger l’approche post-développement dans les années 1980. Enfin, les années 2000 verront, dans un sens, un épuisement de ce modèle, menant à de nouvelles approches.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times