Affordable Access

deepdyve-link
Publisher Website

Les ouvrier.ère.s du thé au Kenya et au Burundi : des précaires privilégié.e.s ?

Authors
  • Josse-Durand, Chloé
  • Ndayisaba, Éric
Publication Date
Jan 01, 2022
Identifiers
DOI: 10.4000/etudesafricaines.36500
OAI: oai:cairn.info:CEA_245_0291
Source
Cairn
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Cet article s’intéresse au travail ouvrier dans les plantations et usines de thé au Burundi et au Kenya, où le secteur théicole constitue l’une des principales sources d’emploi rural. Les plantations agroindustrielles comme les petites propriétés paysannes emploient un effectif important d’ouvrier.ère.s, femmes et hommes, pour exécuter l’ensemble des tâches nécessaires à la production du thé, de la cueillette à sa transformation industrielle. À travers le recours à l’ethnographie, cette étude basée sur une soixantaine d’entretiens vise à analyser les conditions générales du travail ouvrier en milieu rural. Elle met en évidence des logiques d’encadrement très rapprochées de la main-d’œuvre, les difficiles conditions de travail et la précarisation de l’emploi ouvrier. L’article se concentre sur les dynamiques d’embauche de femmes et de jeunes hommes éduqués dans un contexte socioéconomique où l’emploi ouvrier est perçu comme privilégié malgré les formes de précarisation liées à ce statut.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times