Affordable Access

Les ouvrages d'Henri Beauregard : des témoins historiques d'une carrière de naturaliste

Authors
  • Jaussaud, Philippe
Publication Date
Mar 10, 2017
Source
HAL-INRIA
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Emmanuel Henri Beauregard (1851-1900) nait le 6 décembre 1851 au Havre. Ce fils d’un médecin hospitalier suit à Paris un triple cursus, soutenant trois thèses : celles de doctorat ès sciences (sur la vascularisation de l’œil des Vertébrés, 1876), de pharmacien de première classe (sur les plantes du genre Daphne, 1876) et de doctorat en médecine (sur le développement des organes génito-urinaires des Mammifères, 1877). Préparateur à l’École de Pharmacie de Paris (1877), puis maître de conférences (1878), Beauregard est agrégé d’histoire naturelle avec un mémoire de biologie végétale (1879). Il publie avec Marie Louis Victor Galippe (1848-1922) un guide de travaux pratiques de micrographie (1880).Ensuite, Beauregard rejoint au Muséum national d’Histoire naturelle le laboratoire d’« Anatomie comparée » de Georges Pouchet (1833-1894, dont il devient l’aide-naturaliste (1885). Il étudie alors l’anatomie des Cétacés - peu connue à l’époque -, disséquant des cadavres de Cachalots et de Baleines (1882-1892). Plus d’une trentaine d’articles en résultent, souvent co-signés avec Pouchet. Parallèlement, Beauregard étudie l’anatomie, la biologie et les propriétés pharmacologiques des Coléoptères vésicants - comme la Cantharide officinale (Lytta vesicatoria). Il publie un ouvrage de plus de cinq cents pages sur le sujet (1890) et -avec Pouchet - un Traité d’ostéologie comparée (1889), puis un manuel de microscopie (1893). Ne pouvant faire carrière au Muséum, Beauregard occupe finalement la chaire de « Cryptogamie » de la faculté de pharmacie de Paris (1898). Son dernier ouvrage - co-signé avec Henri Coutière - est consacré à la matière médicale animale (1901). Malade, Beauregard meurt à Grasse le 25 mars 1900.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times