Les modifications morphologiques placentaires observées chez le nouveau né hypotrophique Camerounais

Affordable Access

Download Read

Les modifications morphologiques placentaires observées chez le nouveau né hypotrophique Camerounais

Authors
  • Fewou Amadou1
  • Essomé Henri2
  • Sando Zacharie3
  • Adiogo Dieudonné4
  • Tena Yacouba
  • Essame Oyono
Type
Published Article
Journal
African Journal of Pathology and Microbiology
Publisher
Ashdin Publishing
Volume
4
Pages
1–5
Identifiers
DOI: 10.4303/ajpm/235877
Source
Ashdin
License
Green

Abstract

Introduction. Le placenta est un organe nourricier assurant un lien vital entre le foetus et la mère. Les lésions placentaires ont des répercussions sur le développement foetal et peuvent expliquer l'hypo-trophie. Objectif. Décrire les lésions anatomopathologiques des placen-tas des nouveaux nés hypotrophes observés en milieu hospitalier. Ma-tériels et Méthodes. Il s'agissait d'une étude prospective, transversale et analytique couvrant une période de seize mois, du 1 er juin 2010 au 31 octobre 2011. Le recrutement des placentas était consécutif. L'examen anatomopathologique a été effectué après examen systématique des placentas. Résultats. Un échantillon de 140 placentas parmi lesquels 70 placentas issus des nouveaux nés hypotrophes ont été appariés à 70 placentas des sujets normaux. Les placentas provenaient des femmes dont l'âge variait de 15 ans à 44 ans avec une moyenne de 27, 16±5, 91 ans. Les anomalies macroscopiques relevées dans les placentas des nouveaux nés hypotrophes comportaient 37,50 % d'insertion margi-nale et vélamenteuse du cordon ainsi que 42,50 % de brachy-cordon. Les différences concernant l'insertion du cordon étaient statistique-ment significatives (P < ,05). Les lésions histologiques étaient carac-térisées par des villites, des intervillites, suivies des chorioamniotites, d'un excès de dépôts de fibrine, des amas trophoblastiques exubérants périvillositaires, de collapsus de la chambre intervilleuse, de nécrose ischémique, de diminution de la taille des villosités et de la congestion des vaisseaux, soit au total 37,10 % des lésions. Par contre, seulement 20,10 % de lésions microscopiques était retrouvée dans les placen-tas des nouveaux nés du groupe témoin, la différence dans les deux groupes étant statistiquement significative (P = , 039). Conclusion. Les placentas des nouveaux nés hypotrophes montrent plus fréquemment une diversité de lésions macroscopiques et histologiques avec une nette prédominance des villites et intervillites, comparés aux placentas des nouveaux nés normaux.

Report this publication

Statistics

Seen 241 times
Downloaded <100 times