Affordable Access

deepdyve-link
Publisher Website

Les impacts du confinement lié au coronavirus sur la sexualité

Authors
  • Landry, S.1
  • Chartogne, M.2
  • Landry, A.3
  • 1 Elsan-Clinique Victor-Hugo, 18, rue Victor-Hugo, 72000 Le Mans, France
  • 2 Performance (MIP), EA 4334, 72000 Le Mans, France
  • 3 Le Mans université, département STAPS, 47, avenue Olivier-Messiaen, Le Mans, France
Type
Published Article
Journal
Sexologies
Publisher
Elsevier
Publication Date
Sep 02, 2020
Volume
29
Issue
4
Pages
173–180
Identifiers
DOI: 10.1016/j.sexol.2020.08.002
PMCID: PMC7467020
Source
PubMed Central
Keywords
License
Unknown

Abstract

Durant la crise du coronavirus, le quotidien des français a été bouleversé par ces huit semaines de confinement. Ce chamboulement a demandé une adaptation aussi bien au niveau de la vie professionnelle que de la vie personnelle pour l’ensemble de la population. Mais qu’en est-il au niveau de la vie sexuelle des français pendant cette période de confinement ? La sexualité a-t-elle été à son apogée pour les personnes confinées en couple ? Les pratiques auto-érotique ont-elles été accentuées pour les individus confinés sans partenaire sexuel ? Pour répondre à ces questions, nous avons réalisé une enquête prospective par l’intermédiaire de deux questionnaires anonymes auto-administrés – un pour les personnes confinées en couples et un autre pour les personnes confinées seules, sans partenaire sexuel – via internet. Puis, nous avons analysé les 844 questionnaires – 437 pour les individus confinés en couple et 407 pour les individus confinés seuls – réalisés chez 554 femmes et 291 hommes. Les résultats de cette étude mettent en évidence des modifications des habitudes sexuelles aussi bien chez les individus étant en couple ou que chez les sujets sans partenaire durant cette période. Nous remarquons également un impact du vécu psychologique de la situation sur la sexualité. Que le confinement soit vécu positivement ou négativement par les sujets, les répercussions sur la sexualité sont différentes. Nous aurions pu croire, au début du confinement, que la sexualité des couples allait se décupler, que les personnes confinées seules augmenteraient leurs pratiques masturbatoires mais ce contexte sanitaire si particulier a également des répercussions non prévues sur la sexualité.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times