Affordable Access

Les fins du monde font-elles genre ? Ou comment reconnaître une dystopie quand on en lit une

Authors
  • Stienon, Valérie
Publication Date
Mar 07, 2019
Source
ORBi
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Les récits d'anticipation envisageant une extinction imminente de l’espèce humaine, une société anxiogène aliénante ou un contexte urbain problématique sont-elles lisibles comme des dystopies, à la mode de nos jours et préparées par les romans-phares de Huxley, Orwell, Bradbury, Zamiatine notamment ? Une grille de lecture commune entre ces diverses productions, en mots et en images, est-elle possible pour la période allant de 1800 à 1950, dans l'ère culturelle francophone ? Ces textes relèvent-ils du même genre ? La question en recouvre au moins deux : les assimilons-nous au même ensemble ; les lecteurs de l’époque les lisaient-ils comme faisant partie d’un ensemble ? Cette communication consacrée aux dystopies réfléchit aux critères de la généricité manifestés par des classes de textes hétérogènes et constituées, en partie, rétrospectivement.

Report this publication

Statistics

Seen <100 times