Affordable Access

Les déterminants du rationnement du crédit des PME en France : un modèle de déséquilibre sur un panel cylindré (2002-2010)

Authors
  • Adair, Philippe
  • Adaskou, Mohamed
Publication Date
Oct 01, 2016
Source
HAL-UPMC
Keywords
Language
French
License
Unknown
External links

Abstract

Communication au 2 ème Colloque International de Défaillance d'Entreprise (CIDE) "Quand les PME matent l'échec", Université Paris Ouest la Défense, 14 octobre 2016 Les déterminants du rationnement du crédit des PME en France: un modèle de déséquilibre sur un panel cylindré (2002-2010) Philippe ADAIR 1 et Mohamed ADASKOU 2 Résumé Le rationnement de crédit procède de l'existence de l'asymétrie d'information, à la fois ex ante et ex post à la signature du contrat de prêt. Il constitue un équilibre dans lequel les banques accordent du crédit à certains emprunteurs alors qu'elles en évincent d'autres qui pourraient néanmoins payer un taux d'intérêt plus élevé. Une hypothèse classique est que les petites et moyennes entreprises (PME) sont les plus affectées par le rationnement du crédit. Nous élaborons un modèle de déséquilibre afin d'analyser les déterminants du rationnement du crédit sur un panel équilibré de 2.370 PME françaises au cours de la période 2002-2010. Selon les estimations des équations simultanées, la demande désirée de crédit bancaire est déterminée par des facteurs exogènes du côté de l'offre, tels que le taux d'intérêt et les garanties exigées par les banques. Les banques décident d'accorder un crédit selon la capacité des emprunteurs d'assurer le remboursement des prêts. La part des PME rationnées, que ce soit partiellement ou totalement, s'élève en moyenne à 23,46% de l'échantillon. Ce résultat suggère que l'accès aux prêts bancaires n'est pas un enjeu majeur pour les PME françaises qui en sont en activité depuis une dizaine d'années. Mots-clés : France, modèle de déséquilibre, panel cylindré, PME, rationnement du crédit JEL: G21, G23

Report this publication

Statistics

Seen <100 times